AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 26 Aoû - 13:36



Les Psis
ÊTRE UN PSIONIQUE, CA ROCKS DU PONEY. OU PAS.


LIBRE   PRIS RESERVE


VENATORES
pour plus d'infos sur les venatores, dirigez-vous vers les annexes du groupe "psis"


COOPER L. RIVERSON Jensen Ackles
CRYS L. WEAVER Cindy Sampson
SHAYNE P. CARTER Jared Padalecki - Ex-Seorsum BREAKING NEWS !
LATHAN R. EWING Alex O'Loughlin - Ex-Seorsum BREAKING NEWS !


SEORSUM
pour plus d'infos sur les seorsum, dirigez-vous vers les annexes du groupe "psis"


EN INSTANCE DE CHOIX D'ORGANISATION

EMYLIAH N. REDFORD   Candice Accola


SUPERBIAM SANGUIS
pour plus d'infos sur les superbiam sanguis, dirigez-vous vers les annexes du groupe "psis"


CAMERON H. WILLIAMS Tyler Hoechlin BREAKING NEWS !
SELINA T. GALLAGHER    Shelley Hennig
JAROD I. FORBES   Paul Wesley BREAKING NEWS !
CALEB A. HENDERSON Luke Evans NEW !




Dernière édition par Omni Potentis le Dim 26 Avr - 14:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:01



cooper lane riverson

LA SAGESSE S'ACQUIERT AVEC LE TEMPS





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Cooper Lane Riverson
Ψ ÂGE : 28 ans d'apparence - 33 ans en réalité
Ψ METIER : Ex-militaire - Maintenant Policier Inspecteur, surtout spécialisé dans les affaires sordides et étranges...
Ψ NATIONALITE : Américaine, originaire de Phoenix, en Arizona.
Ψ SITUATION AMOUREUSE : fiancé à Crys Weaver
Ψ ORGANISATION : Venatores
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Pyromorphie: Cooper est capable de faire apparaître un tigre de flammes plutôt imposant, à sa guise et qui lui obéit au doigt et à l'oeil afin de le protéger. Il s'agit ici de son unique arme. Lorsque la bête apparait, les prunelles du psi changent de couleur pour prendre une teinte orangée couleur braise.
ACQUIS ; Toucher béni : Lorsqu'il le souhaite, le psi est capable de se rendre "intouchable" auprès des démons. En effet, s'il déclenche cette capacité et qu'un démon le touche (ou inversement), le contact provoquera sur l'ennemi le même effet que s'il venait se prendre une douche d'eau bénite.
Ψ HANDICAP(S) : L'Hypothermie. Cooper bénéficie d'une température un peu plus élevée que la normale, il peut donc atteindre beaucoup plus rapidement un stade d'hypothermie qu'un humain lambda. Il supporte donc très mal le froid, qui l'affaibli considérablement dès qu'il entre à son contact. L'Hiver est donc son pire ennemi.
Ψ STATUT : Leader du clan des Venatores. Cooper n'apprécie pas réellement la dénomination de Chef, qu'il trouve un peu exagérée. Lui se considère beaucoup plus comme un psi normal ou encore comme le porte-parole des chasseurs. Il préfère assumer le rôle de Leader uniquement lorsque la situation le demande, s'il a besoin de gérer plusieurs psis à la fois. Ca ne fait pas de lui un faible pour autant, il respecte chacun des psis présents dans le groupe.


statut
LIBRE PRIS RESERVE

feat
— jensen ackles —
© tumblr




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR


Cooper est né dans une famille des plus simples : deux parents, tous les deux psioniques et dont le Père mettait un point d'honneur à ce que son fils unique devienne un jour un Psi digne de ce nom. Intrigué et passionné par toutes ces histoires fantastiques que lui comptait son père, Cooper se laissa plus ou moins embarqué dans la spirale des origines, allant même jusqu'à admirer cette figure paternelle ainsi que son courage d'affronter les êtres ailés. Malheureusement pour le jeune garçon, les choses furent un peu plus compliquées. En effet, découvrir son don à l'âge de 7 ans avait de quoi faire peur. Au début, ce n'était qu'une masse informe de flammes orangées et dévastatrices, mais Cooper comprit bien vite que celles-ci ne lui feraient plus jamais mal. C'est ainsi qu'un incident se produisit à l'école primaire. Les cheveux d'un de ses petits camarades se retrouvèrent bientôt en cendres sur le crâne de celui-ci, le brûlant au passage. Choqué, le jeune Riverson n'avait rien pu faire contre cela, ne contrôlant rien de ce pouvoir. La seule chose dont il se souvenait, c'était que cet autre garçon l'avait traité de "freak", chose qui ne lui avait pas plus, provoquant une certaine colère au sein du petit psi, colère qui se matérialisa par cette masse informe de flammes qui deviendrait bientôt un tigre.

Face à cette capacité à laquelle le père de Cooper ne s'attendait pas, Monsieur Riverson n'eut d'autre choix que d'accélérer ses "cours" et la préparation "psionique" de son fils. Ca ne ravit pas le principal concerné, qui se retrouvait à présent face à une figure paternelle sérieuse et incroyablement froide par moment. Apprendre à contrôler une capacité comme celle du jeune garçon n'était pas tâche facile et il fallait éviter tout débordement. Le jeune homme se laissa faire jusqu'à l'âge de ses 17 ans, mais développa un caractère un peu plus rebelle, les attraits qu'il avait eut par le passé concernant son identité psionique s'envolaient progressivement. Toutefois, il accorda le bénéfice du doute à ce paternel qu'il aimait tout de même au fond de lui, et c'est ainsi qu'il l'accompagna lors d'une chasse. Chasser de l'être surnaturel était rare à Phoenix, il fallait dire qu'à cette époque rares étaient les anges ou même les démons sur la Marche terrestre. Quoi qu'il en soit, les deux Riverson trouvèrent ce qu'ils cherchaient, Cooper put ainsi perfectionner son art de la traque et de la recherche. Malheureusement, il restait encore un novice qui ne savait comment appréhender les exorcismes et tout bêtement un être surnaturel. Il n'était pas prêt, et cela se sentit sur le résultat. Au moment de réciter l'exorcisme pendant que son père se battait avec le démon en question, Cooper fut prit d'un vent de panique et ne contrôla plus rien. Perdant le fil de son exorcisme, le démon regagna en puissance et manqua de peu de tuer l'ainé Riverson. Ce fut finalement le tigre du jeune homme qui les sauvèrent d'une mort certaine. Choqué, le résultat ne se fit pas attendre et le regard de son père se fit beaucoup plus insistant. On y lisait la déception dans ses yeux et le psi ne le supporta pas. Quelques jours plus tard, il s'engageait dans l'armée dans le but de prendre du recul et de gagner en entrainement.

S'engager dans l'armée lui permit de ne pas avoir à donner trop de nouvelles à sa famille et surtout à son père. Ce train de vie, bien que rude, lui allait très bien, qui plus est, ça l'éloignait de Phoenix et lorsque le régiment rentrait dans la ville natale, il ne pouvait plus penser qu'à la liberté. Cette période de sa vie le rendit beaucoup plus séducteur qu'avant, et c'est ainsi qu'il devint un véritable tombeur de ces dames et qu'il renoua avec la chasse sans le vouloir. En effet, un soir, alors qu'il profitait de ses vêtements de civils, il croisa la route d'un drôle de type, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il n'était pas vraiment humain. Cooper le suivit, et force était de constater qu'il allait s'en prendre à quelqu'un. Ni de une ni de deux, le jeune psi se mit à l'affronter, à cette époque il n'avait que 23 ans. Ce soir là, il fit la rencontre de Crys, une jeune femme absolument adorable avec qui il partagea plusieurs verres, mais aussi plusieurs nuits. De nature plutôt libre, Cooper ne remarqua pas l'attachement particulier qu'il pouvait avoir pour la jolie brune, et même si leur jeu était de se croiser par hasard, un jour ils ne le firent tout simplement plus. Jamais il ne la recroisa. Et arriva ce qui devait arriver, il fut appelé un an plus tard à rendre service à la nation. Contraint de se rendre en Irak, il abandonna pour la seconde fois la ville de Phoenix et une liberté qui lui était chère, si chère, pour se montrer brave et se rendre utile. Pendant quasiment deux ans, le jeune homme sauva l'honneur de son pays, combattant pour "la bonne cause", mais pour lui, ce n'était pas celle-ci, cette cause n'était pas totalement sienne, il y en avait une autre dans son coeur, celle qu'un homme lui avait jadis enseigné et qu'il ne mettait toujours pas en pratique. Observant les étoiles depuis leur camp, il ne vit pas la jolie blonde arriver derrière lui et s'asseoir à ses côtés. Elle s'appelait Heather, avait un teint parfait et un tempérament de feu, qui plus est, elle était dans son groupe et militaire de surcroit. Qui aurait cru qu'une personne aux traits si délicats aurait pu s'engager dans l'armée ? Lui-même n'y croyait pas vraiment mais face à sa réputation, ça ne parut pas étonnant à ses collègues de son succès en terme de conquête. Il avait conquit son coeur, et lui pensait dur comme fer qu'elle avait conquit le sien, mais la réalité était sûrement plus compliquée, au fond il en aimait déjà une autre.

En fin de compte, le Destin était peut-être déjà tout tracé, et si vous essayiez de vous en éloigner, celui-ci revenait vous botter les fesses en beauté. C'est ce que Cooper se mit à croire lorsqu'il perdit la femme qu'il aimait au front, lors d'une attaque. Sa douce Heather s'envola en un nuage de fumée. Cependant, le psi réalisa bien vite que cette attaque n'était pas anodine. Après plusieurs mois de recherches, il apprit que celui à l'origine de l'attaque n'était autre qu'un Démon de grade 3, c'est à dire un Baron. Et pas n'importe lequel, un démon d'un dénommé Ouikka. Fou de colère, le jeune homme fit tout pour être rapatrié en Amérique et Dieu sait qu'il eut du mal, mais lorsque ce fut fait, il se mit à la traque du fameux Démon, comme on le lui avait appris. Celle-ci lui prit bien trois ans. Trois années pendant lesquelles il se voua corps et âme à ce que son père avait toujours attendu de lui, mais ce n'était pas pour cela qu'ils s'entendaient mieux. Déterminé et combattif, le psi était définitivement loin de celui qu'il était plusieurs années auparavant. Après des mois et des mois de traque acharnée, il retrouva enfin la trace du Baron, mais il se heurta à plus fort que lui et ne gagna pas sa vengeance comme il l'aurait souhaité. Au lieu de ça, il se retrouva au bord de la mort, et s'il n'avait pas eu l'aide d'une connaissance, jamais il ne s'en serait sorti et aurait atteint l'hôpital à temps. C'était il y a un an auparavant.

Ayant frôlé la mort, le psi passa plusieurs semaines à l'hôpital. Ce fut à ce moment là qu'il retrouva une vieille connaissance. Crys. Celle qui allait devenir sa fiancée. Une autre psi qui lui permis de reprendre confiance et de retrouver une part de lumière, lui, qui avait bien manqué de toucher le fond et surtout la Cité de Dis de très près. Voilà qu'il se relevait grâce à elle. Celle qu'il avait, au fond, toujours aimé, même s'il ne se rendit compte que plus tard.

A partir de cet instant, Cooper ne fut plus jamais le même et laissa définitivement de côté cette part entière d'humanité pour finalement accepter ce qu'il était réellement et l'embrasser pleinement. Bien sûr, il avait déjà aidé d'autres psis pendant les 3 années précédentes mais cette envie d'aider les autres et ses pairs se renforça après cet évènement. Certes, il avait retrouvé son indépendance et avait fait des erreurs de débutant par le passé, mais, élevé dans une famille qui le prédestinait à devenir un Venatores, il comptait bien rattraper le temps perdu.

Les mois passèrent, à Phoenix, et Cooper atterri bientôt au rang de "chef" de clan des Venatores, lui-même ne saurait expliquer comment c'est arrivé, tout ce qu'il sait, c'est qu'il occupe cette place en tant que leader en cas de besoin, plus que réel chef. Les psis sont ses pairs et à défaut de penser à son propre intérêt, il pense d'abord à ceux de la communauté, toujours là pour les aider, les écouter et surtout apprendre leurs origines à ceux qui l'ignorent ou ne maitrisent encore pas bien leurs capacités.

Mais voilà, alors qu'il filait une vie tranquille entre son petit job d'agent de sécurité à la mairie, ses chasses, ses affaires de Venatores et sa charmante fiancée, un coup de téléphone changea ses plans de mariage. En effet, il reçut l'appel d'Alyana, une psi qu'il avait aidé par le passé et qui avait déménagé en Australie, ce qu'il apprit ne lui plut pas. Il y eut tout d'abord l'arrivée massive des êtres surnaturels, mais également l'écart de certains psis pour rejoindre le groupe des Superbiam Sanguis. Nom récemment donné, même si au fond, ces psis égocentriques existaient depuis toujours. Ni de une ni de deux, Cooper décida de déménager en Australie, à Melbourne, pour venir en aide à Alyana et tous les autres psis se trouvant là-bas. Certains psis de Phoenix et d'autres grandes villes suivirent, mais comme il ne donnait pas d'ordre, il ne put les forcer, et ne l'aurait jamais fait de toute manière.

Depuis bientôt deux ans qu'il est à Melbourne à présent, un certains nombre de choses se sont passées et le plus marquant étant la guerre surnaturelle qui a éclaté au beau milieu de la ville. Des alliances ont dû être faites, le rôle de leader n'a jamais été aussi fort que jusqu'à présent. Préserver le maximum de vies psioniques et humaines était le but principal de Cooper mais comme dans toute bataille il est impossible de promettre une telle chose, et les psis ont donc subi des pertes. Parmi ces dernières, une qui a particulièrement touché le Venatores, celle d'Alyana sacrifiant sa vie pour le sauver. Cooper a essayé de la tirer d'affaire mais il est resté impuissant. Un drame qui l'a bouleversé, comme tout le monde et qui l'a mené à faire des choix supplémentaires.

A l'heure actuelle, le leader des Venatores est quasiment un homme marié, rempli parfaitement (ou du moins du mieux qu'il le peut) ses fonctions de leader, bien qu'il respecte toujours ses pairs avant de donner des ordres aveuglément. Il doit toujours lutter contre des êtres surnaturels se battant comme dans une cour de récré, mais également contre la menace des Illuminati, qui sont rentrés dans la balance et sont non négligeable aux yeux de Cooper.



make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


AARON D. HENRICKSSEN
démon
Cooper n'est autre que ce psi sur lequel le démon a jeté son dévolu. Pourquoi ? Ce n'est autre que le père de celui-ci qui a osé l'humilier en le renvoyant à Dis alors qu'il expérimentait tranquillement la résistance d'un ivrogne. Lorsqu'il a appris sa venue à Melbourne, le démon s'est réjouit mais il ne compte pas lui mettre la main dessus tout de suite. Il se contente de l'espionner, et de l'analyser. Mais nul doute que la confrontation sera rude. De son côté, le psi ignore tout de cette histoire, n'entretenant pas de bonnes relations avec son paternel, il ignore donc le risque qui plane au dessus de sa tête.

CALEB A. HENDERSON
psi
Ils se sont rencontrés il y a tout juste un an maintenant, alors que Caleb pénétrait dans le bar 18o6 pour boire un verre. Ils s'étaient tous deux retrouvés par hasard au bar et sans réellement se rappeler comment, ils en étaient venus à parler de choses sérieuses. Caleb ignore encore comment Cooper avait réussi à savoir qu'il était un psi, mais les choses qu'il a appris sur ses origines ce soir-là ne lui plurent guère, et les grammes d'alcool dans le sang se faisant, la soirée s'était mal terminée entre les deux hommes dehors. Depuis, l'image "parfaite" que lui renvoie le leader des Venatores le répugne, en réalité, il aimerait être aussi courageux que cet homme, mais il ne se sent pas prêt à l'accepter. Il est têtu et borné, et surtout il est devenu égoïste à cause des aléas de la vie. De son côté, Cooper n'a jamais forcé Caleb à faire quoi que ce soit, et il ne lui en veut même pas de sa réaction, il regrette juste que l'homme choisisse un chemin plus sombre qu'il ne devrait l'être.

SHAYNE P. CARTER
psi
Le chef des Venatores, mais il n’y a pas que ça, Riverson, ce nom lui dit quelque chose il en mettrait sa main à couper. Ce nom est présent dans le carnet de son père, avec la ville d’où il vient. Coïncidence ou fait exprès ? Tout cela intrigue le jeune homme qui n'a pu refuser au psi de prendre le 18o6 en tant que point de ralliement pour psi en danger. Cooper, de son côté, ne se méfiait pas une seule seconde, ne forçant pas Shayne à rejoindre le clan des Venatores et respectant son choix de neutralité. Toutefois il y'avait tout de même ces regards, à croire que Shayne lui en voulait. Il était cependant loin de se douter que tout cela n’a rien à voir avec lui, en tant que personne, mais plutôt avec son père. Shayne a franchi le cap lors d'une soirée au 18o6, acculant le chef des Venatores de question, lui hurlant presque dessus jusqu'à finalement le jeter dehors alors que Cooper lui proposait de l'aider à trouver l'assassin de sa mère... Depuis les choses se sont tassées, et les deux hommes se font mutuellement confiance, certes ils n'ont toujours pas résolu ce mystère d'assassinat, mais Cooper a confiance en Shayne et réciproquement. D'ailleurs, le seorsum a rejoint les Venatores et occupe une fonction à part entière aux côtés de Cooper, qui voit en Shayne un très bon conseiller. L'on peut dire que Shayne est en quelques sortes le second de Cooper.

CAMERON H. WILLIAMS
psi
Cooper, le chef de clan des Venatores, un défi à lui tout seul. Le feu et la glace, même si l'un maitrise mieux son pouvoir que l'autre, ils sont des ennemis redoutables. Cooper et Cameron se connaissent depuis deux ans maintenant et leur relation n'est pas plus au beau fixe qu'elle ne l'était à l'époque, surtout qu'une tentative de Cameron a bien failli coûter la vie au Venatores, et pour ça, le Superbiam s'est fait beaucoup d'ennemis au sein du clan des Venatores. Cooper se contente donc du strict minimum, et ne traite avec Cameron qu'en cas de nécessité, et il s'agit de la même chose du côté du Superbiam, même si ce dernier espère toujours tirer profit d'une quelconque alliance. Surtout lorsque l'on sait que Cameron vient de perdre sa place de Chef.








Dernière édition par Omni Potentis le Dim 19 Avr - 20:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:02



crys lexie weaver

I know where I can turn just as long as I believe





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Crys Lexie Weaver
Ψ ÂGE : 25 ans d'apparence - 29 en réalité
Ψ METIER : Gérante d'un salon de thé
Ψ NATIONALITE : Américaine, originaire de Phoenix, Arizona.
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Fiancée à Cooper Stevenson.
Ψ ORGANISATION : Venatores
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Invisibilité : Capacité à devenir entièrement invisible, y compris ce qu'elle touche directement (objet ou personne).
Ψ HANDICAPE(S) : Un faux pas, un objet qui tombe, une respiration trop forte peut la trahir et se révéler être une erreur fatale. Les émotions fortes ont aussi tendance à la faire "flasher".



statut
LIBRE PRIS RESERVE

feat
— cindy sampson —
© Texas Flood




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR

Crys n'a pas eu la vie facile et pour comprendre ce qu'elle est aujourd'hui, il nous faut remonter à la rencontre de ses parents, avant même sa naissance. Son père et sa mère sont deux psis qui se sont rencontrés par hasard et qui ont longtemps ignoré la véritable nature de l'autre. Et pour cause, l'homme rejetait entièrement tout ce qui avait attrait au surnaturel, voulant vivre une vie normale. En conséquence, sa mère le prit comme un être humain lambda et cacha donc à son tour ses capacités. Amoureux comme jamais l'un de l'autre, ils se marièrent au bout de six mois. Trois mois plus tard, la mère de Crys était enceinte. Problème. Comment expliquer à son mari que leur enfant pouvait être différent ? Tiraillée, celui-ci vit bien que quelque chose tracassait sa femme. Il la pressa de se confier jusqu'à ce qu'elle lui avoue être enceinte. La nouvelle le fit d'abord sourire (il y avait certes un risque que l'enfant soit un psi, mais il pouvait tout aussi bien ne pas l'être) jusqu'à ce qu'elle pousse plus loin sa confession. Effaré, l'homme la regarda comme un monstre avant de se renfermer sur lui même. L'enfant, il le savait, n'aurait rien d'humain. Et par dessus tout, il se sentait trahi. Alors, il interdit à sa femme d'utiliser son pouvoir tant qu'elle habiterait sous son toit. Oui, en ces temps là, l'épouse dépendait encore beaucoup de son époux et celle-ci devait se sentir chanceuse qu'il ne la jette pas dehors. Il ne s'intéressa plus du tout à elle ni à l'enfant, se contentant de vivre normalement sa vie ouvrière. Le psi ne prit même pas la peine de rendre visite à sa femme lorsqu'elle accoucha d'une petite fille.
Et c'est sûrement ce qui marqua le plus l'enfance de Crys : un père présent et absent à la fois. Depuis son plus jeune âge, elle avait pris l'habitude de toujours solliciter son père pour obtenir ne serait-ce que deux petites secondes d'attention. Plus qu'un fort caractère, c'était surtout cette détermination à comprendre pourquoi son père l'ignorait qui guidait chacune de ses actions. Lorsqu'elle interrogeait sa mère sur le sujet, celle-ci ne répondait que vaguement. Qu'à cela ne tienne, la psi décida d'affronter son père quitte à se prendre des gifles. Jamais elle ne se laisserait briser comme il avait pu briser sa mère. Le remettant ouvertement en place lorsqu'i l faisait pleurer sa mère, elle envia souvent les autres enfants. Il fallait dire aussi que personne ne lui avait expliqué qu'elle était un peu différente des autres. Bientôt son père sombra dans l'alcool et ce fut l'été de ses quinze ans que la liberté lui fut offerte.
Ce jour là, son père hurla une fois de trop sur sa mère. Ce jour là, Crys s'interposa une fois de trop. Il disait souvent vouloir les chasser de la maison mais ce jour là, il le fit réellement. Les deux femmes se retrouvèrent à la porte, sous une pluie battante. Longtemps, la gamine avait rêvé de Phoenix, la plus grande ville du coin, et c'est sûrement ce qui décida sa mère à les emmener là-bas. Lorsqu'elle eut réuni suffisamment d'argent pour le trajet, elles partirent ensemble vers ce nouvel eldorado. Et là ce fut sans doute le plus beau jour de la vie de Crys. Du moins le premier. Les lumières éblouissantes des buildings qui ne dormait jamais comparé à Flagstaff, la vie trépidante qui grouillait dans tous les sens l'attiraient aussi sûrement qu'un papillon de nuit. Et ce fut également cette année là qu'elle découvrit sa propre nature de psi. Le mot avait longtemps été banni à la maison mais sa mère lui expliqua la vérité. Il fallait dire que Crys venait tout simplement de devenir invisible dans sa chambre et qu'elle s'en était aperçue en se tournant vers la fenêtre : aucun reflet d'elle dans la vitre. Choquée, elle eut du mal à croire sa génitrice. Un don ? En quoi être invisible pouvait être un don ? Elle en découvrit bien vite les avantages et finit par rapidement accepter le fait d'être une psionique.
Elle continua de grandir et d'apprendre à maîtriser son don sous les conseils de sa mère qui travaillait sans relâche comme femme de chambre dans les hôtels de Phoenix. La vie n'était pas facile : il fallait souvent déménager pour échapper aux créatures qui pouvaient leur en vouloir et vivre très discrètement. Qu'importe, Crys appréciait cette vie sans cette présence paternelle qui l'avait comme marquée au fer rouge. Malheureusement, sa mère tomba gravement malade et dépérit en quelques semaines, toujours aussi amoureuse de son mari et en sachant que sa fille avait toutes les armes pour survivre et réussir sa vie. Crys avait 20 ans et se retrouvait seule au monde (contrairement à sa mère, elle ne pardonnait pas son père). Cherchant sa voie, elle cherchait aussi à rencontrer d'autres psis. Elle en ressentait le besoin, seule une personne comme elle pourrait comprendre ses doutes.
Et ce fut bientôt une jeune femme indépendante et libre comme l'air qui se promenait dans les rues de Phoenix, évitant toute émotion forte pour ne pas être esclave de ses capacités. La pauvre avait bien connu quelques histoires d'amour mais disons que devenir invisible au mauvais moment... C'était toujours problématique. Alors au final, elle préféra vivre sa vie autrement, sans dépendre de personne et profiter de la vie. Bien sûr, la solitude lui pesait mais elle se tourna alors vers des petits jobs qui lui permettraient de rencontrer du monde. D'abord barmaid les trois premières années, elle prenait soin de son apparence sans être excessive. Disons qu'elle restait plutôt simple. Et qu'il lui fallait toujours changer d'endroit par sécurité. Un soir, elle donna sa démission. Et ce soir là, ce fut certainement l'évènement le plus important de sa courte vie.
Elle était sortie du bar, d'un pas sûr et rapide pour rejoindre le studio qu'elle louait alors dans le West Phoenix, quartier sur le déclin donc moins cher. Sûre d'elle, elle ne fit pas attention au danger qui la guettait depuis plusieurs jours maintenant. Alors qu'elle passait devant une ruelle, un homme la bouscula. Le visage ne lui était pas inconnu et pour cause, c'était l'un de ses clients. Le dévisageant quelques secondes, elle comprit instinctivement ce qu'il était et prise de panique, elle devint invisible. Reculant déjà de quelques pas pour se mettre hors de sa portée, elle cherchait comment le fuir. Et tout se passa très vite. Parce qu'une autre silhouette la frôla pour foncer sur le démon. Alors qu'ils se battaient, la psi se demanda un instant si ce n'était justement pas l'occasion de fuir... Oui sauf que la curiosité l'emporta : qui était l'autre homme ? Le démon finit par fuir et la psi était toujours plantée là. Un peu choquée parce qu'elle n'en avait jamais croisé avant. Sa mère et elle vivait tellement secrètement la plupart du temps qu'elles ne rencontraient jamais de démons ou d'anges. La chasse, ce n'était pas vraiment un business dans la famille... Bien qu'effrayée, ne sachant pas si l'autre homme était démoniaque ou pas, elle le rejoignit pourtant, redevenant visible seulement une fois face à lui. Le pauvre sursauta sur le moment, ne s'attendant probablement pas à ce type d'apparition et un sourire se dessina sur ses lèvres. « Vous en faites une tête, vous avez vu un fantôme ? ». C’est ainsi qu’elle rencontra Cooper Lane Riverson. Et quand leurs yeux se croisèrent, elle sut qui il serait pour elle.

Celui-ci n'était pas encore un leader. En revanche, c'était un très bon chasseur (y compris de jolies demoiselles) et leur entente fut quasi immédiate. Elle apprit auprès de lui tout ce qu'elle avait encore à apprendre même si elle estimait ne rien lui devoir (il ne lui avait pas sauvé la vie, techniquement, elle avait déjà fuit alors...). Ok mais à côté de ça, elle avait bien craqué pour lui. Et c'était un autre psi, le premier qu'elle rencontrait en dehors de ses parents. Ils se revirent plusieurs fois, sur des chasses différentes passant de temps à autre (enfin souvent) la nuit ensemble. Ils se quittaient au petit matin, sacrifice que la psi faisait en tout état de conscience : Cooper était encore trop épris de sa liberté pour venir définitivement à elle. Et la jeune femme prétendait de son côté avoir la même soif alors que c'était loin d'être le cas.
Finalement, ils se perdirent totalement de vue pendant sept longues années. Entre temps, Crys avait changé de métier pour devenir esthéticienne. Le job lui permettait d'avoir des horaires souples et plus de temps pour ses chasses nocturnes en compagnie des amis qu'elle avait pu se faire depuis. Malgré ces amitiés sincères et son entourage proche, elle souffrit énormément de cette absence, de cette solitude intérieure qu'elle combla avec des petits amis totalement à l'opposé de Cooper (histoire de ne surtout pas en tomber amoureuse). Elle le cherchait également mais le destin semblait jouer contre elle. Ces temps là furent très certainement les plus difficiles pour elle : la nuit, elle se réveillait souvent en larmes, se prenait à rêver sans cesse de lui jusqu'à devenir une obsession... Le monde lui sembla longtemps sans saveur. Elle ne vivait que pour le retrouver. Et elle finit par le retrouver. Par hasard.
Celui-ci, était, d'après sa source, à l'hôpital. La jeune femme n'eut aucun mal à passer les systèmes de sécurité pour s'introduire dans sa chambre et ne fut même pas étonnée de le trouver comme un ours grognon (oui elle avait déjà eu l'occasion d'observer ce trait de caractère lorsqu'ils avaient eu des chasses un peu plus difficiles que d'autres ). Qu'importe. Elle resta auprès de lui, veilla sur lui et fit tout pour lui redonner le goût de vivre. Sans toutefois le laisser trop l'approcher. Parce qu'au fond, elle ne savait plus très bien ce qu'ils étaient l'un pour l'autre et qu'elle craignait qu'il ne veuille juste revivre au jour le jour... Comme lorsqu'elle l'avait connu. Et puis, savoir qu'il était tombé amoureux d'une autre... Il y avait de quoi être amère. Consciente qu'elle s'était peut-être totalement fourvoyée, elle tenait à remettre une certaine distance physique entre eux. Les débuts furent loin d'être simples. Ils se plaisaient toujours, s'aimaient toujours, mais à présent, elle semblait vouloir définitivement tourner la page. Cooper eut bien du mal à la convaincre de sa bonne foi et de ses sentiments sincères pour elle. Il emménagea finalement chez elle et leur histoire put enfin commencer.
S'ils pensaient se connaître, ils durent se redécouvrir. Certes, ils ont déjà connu quelques crises mais leur couple n'est pas près de se briser et la psi semble depuis littéralement rayonner. Sa vie a totalement changé : depuis que Cooper s'est vu devenir un leader, ils sont des cibles privilégiées, ce à quoi la jeune femme n'était vraiment pas habituée. Désormais fiancée, elle préparait activement le mariage jusqu'à ce que le psi lui annonça devoir partir en Australie. La brune eut bien du mal à l'accepter mais elle le suivit sans hésiter. C'était sa responsabilité et elle se devait de le soutenir quoiqu'il arrive.






make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


ROXELANE D. MONTGOMERY
hybride
Le salon de thé de Crys fut le refuge inattendu d’une créature ailée en proie à une crise de panique. Si au premier abord la Psi eut un mouvement de recul face à la vue des plumes noires significatives du côté démoniaque, elle sembla profiter de la fermeture de la boutique pour s’approcher de la demoiselle angoissée, son instinct protecteur refaisant surface. Roxelane méfiante et enfermée dans un mutisme larmoyant ne tenta pas de se défendre, littéralement prisonnière d’un soudain sursaut de conscience et de questionnements. Chacun sait que Crys est experte en consolation à coups de petits gâteaux, c’est ainsi qu’elles se lièrent. Encore aujourd’hui, la situation demeure complexe, et en trois semaines, Roxy a plus appris de la psi que l’inverse. Elle était une hybride, selon les renseignements qu’elle obtint, mais pour miss Montgomery, cela n’est toujours pas très clair.

LIAM R. HAGAN
prince démon
Ce salon de thé, c'est un refuge pour beaucoup de monde. Myrddyn est tombé dessus par hasard, alors qu'il tentait de fuir la surveillance des autres Princes, en particulier celle de Mordred. Il ne faut pas se leurrer, Myrddin pensa tout d'abord que le lieu était vraiment ringard, trop bien tenu et vraiment ennuyeux. Jusqu'à ce qu'il voit Crys. Elle rayonnait littéralement et avait un mot gentil pour tout le monde, même pour lui. Et c'était sincère. Ce n'était pas des courbettes que n'importe quel démon lui faisait pour se faire bien voir. Lui qui n'allait pas si bien ce jour là retrouva le courage de se battre. Depuis, quand il se sent trop seul, il va dans ce salon de thé en espérant que la psi lui accordera toute l'attention qu'il réclame (non parce que attendez, quand il se pointe, faut qu'on le remarque). La relation est amicale (essentiellement parce qu'ils ignorent ce qu'est réellement l'autre) et Myrddin recherche sans le savoir l'affection dont il a tant manqué dans son enfance. D'ailleurs, Crys est la seule a avoir pu le remettre en place sans en subir les conséquences dans la minute. Bon. C'est parce qu'elle avait aussi dans les mains son muffin double chocolat. Et que s'il la tuait, il n'en aurait plus eu. Oui, c'est la version officielle selon Myrddin

JAROD I. FORBES
psi
Crys. La fameuse brune qu'il a rencontré aux Etats-Unis et qui a voulu lui expliquer les règles du Grand Jeu et ce qu'il était. Malheureusement, Jarod qui la suivit quelques temps, finit par partir. Se cacher tout le temps, ça ne lui plaisait pas. Il voulait vivre une vie où il prenait ce qu'il pouvait prendre sans se poser de questions, estimant que les autres humains avaient qu'à s'en remettre à Dieu justement. Pourtant, il a gardé une certaine affection pour la jeune femme. Disons qu'elle avait été la première à lui donner le sentiment qui lui avait si longtemps manqué et nul doute qu'elle avait finalement préparé son coeur pour Selina. Oui, Crys, c'était un peu cette grande soeur qu'il n'avait jamais eu et son souvenir le hante encore parfois. Avait-elle survécu ? Etait-elle heureuse avec son mode de vie ? Il hésite parfois à repartir aux Etats-Unis pour la retrouver et lui proposer de rejoindre les Superbiam Sanguis. Son don serait tout aussi utile après tout... Et puis, avec Selina, ils formeraient un trio de choc...

TRISTAN A. TURNER
ange
Crys a rencontré Jorel gamine. Son père venait de leur faire vivre une énième soirée houleuse et elle avait quitté la maison, pleine de colère et de doute. Elle croisa par hasard la route de l’ange qui fut interpellé par sa détresse. Ce fut lui qui la réconforta et lui confirma l’existence de Dieu. Sa nature psionique n’était pas encore révélée mais l’ange veille sur elle à distance depuis et n’a sans doute pas manquer de donner un petit coup de pouce au destin pour la garder sur le bon chemin.









Dernière édition par Omni Potentis le Mer 22 Mai - 22:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:06



shayne phoenix carter

I WANNA KNOW WHAT'S WEIRD ABOUT MY FAMILY.





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Shayne Phoenix Carter
Ψ ÂGE : 25 ans d'apparence, 30 ans en réalité
Ψ METIER : Barman au 18o6.
Ψ NATIONALITE : Australienne, originaire de Melbourne.
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
Ψ ORGANISATION : Venatores - Ex Seorsum
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Manipulation de l'air : Shayne est capable de manipuler l'air, en particulier le vent, à sa guise. Ce qui lui permet entre autre de créer des minis tornades de la taille d'un Homme, juste assez grandes pour envoyer valser l'adversaire. De plus, se prendre une bourrasque de vent en pleine tête n'est pas forcément très agréable.
Ψ HANDICAP(S) : La chaleur. Il ne supporte pas ça, plutôt ironique lorsqu’on se trouve en Australie non ? Lorsque l'air n'est pas présente, qu'une légère brise ne caresse pas son visage, il a la sensation d'étouffer, il remercie l’inventeur de la clim.


statut
LIBRE PRISRESERVE

feat
— jared padalecki —
© ragingcanadian




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR


L’histoire de Shayne est plutôt loin du conte de fées, même si elle avait plutôt bien commencée. Elevé dans une famille des plus banales, le jeune garçon était loin d’imaginer que celle-ci renfermait bien des secrets. En effet, né d’une mère humaine et d’un père psionique, tout laissait à croire que la figure paternelle apprendrait à son héritier tout ce qu’il devait savoir sur l’origine des psis. Leur Histoire avec un grand H. Mais le père du jeune homme ne semblait pas vouloir mêler son fils à toutes ces histoires surnaturelles, voulant le protéger de toutes ces horreurs cachées dans le noir. C’est pourquoi, Shayne ne sut jamais qu’il était spécial, et ce, jusqu’à son adolescence.

Certains diront que ne rien savoir fut bénéfique pour le jeune garçon, mais si vous lui posez la question, il vous répondra que non. Pourtant, sa mère était la plus charmante des femmes, attentionnée et débordante d’amour. Son père quant à lui, bien qu’un peu reclus, lui offrait toute son attention sans jamais broncher une seule seconde. Shayne n’était cependant pas dupe, il savait et lisait la tristesse de son père dans ses yeux, mais pourquoi ? Agé de 15 ans, avide de connaissance et de savoir, le jeune homme était des plus attentifs à l’école, du moins, en cours, car à la sortie c’était toujours un véritable boxon et Shayne s’en voyait transformé, laissant libre à cours à son espèce d’hyperactivité, blaguant ses quelques amis et n’osant pas vraiment faire le premier pas vers les filles de sa classe. Originaire de Melbourne, la chaleur ne l’avait pour ainsi dire jamais dérangée jusqu’ici, au contraire. Mais ce jour-là, après avoir bien chahuté avec sa petite bande, il rentra chez lui, comme tous les jours. Toutefois, en approchant de la maison, un mauvais pressentiment se mit à l’envahir, comme si quelque chose le gênait. Il ne sut qu’en franchissant le seuil de la porte. L’odeur de la mort empirée par la chaleur gênait ses narines, l’obligeant à mettre son bras devant son nez. Son cœur battant la chamade il se précipita dans le salon. Personne. « Maman ? ». Un premier appel qui résonnait dans la maisonnée, déserte. N’ayant pas de réponses, Shayne se mit à appeler une seconde fois, puis une troisième, il fit tout le tour de la maison, pour finalement revenir dans ce fameux salon, où gisait sa mère étendue, morte, le teint livide et les yeux grands ouverts. Sous le choc, le garçon restait la bouche entrouverte, incapable d’hurler ou de se précipiter vers elle. Son père l’empêcha de se donner cette peine, en l’attrapant comme si leur vie en dépendait, posant sa main sur la bouche de son fils pour qu’il n’hurle pas, au cas où le voisinage entendrait. « Je suis désolé, j’aurais dû tout te révéler à l’instant où j’ai compris que tu ne serais jamais normal ». Shayne arqua un sourcil, ses prunelles toujours rivées vers le corps sans vie. Comment ça « jamais normal » ? Se dégageant violemment des bras de son père, le jeune homme recula, comme apeuré, s’attendant à ce que son père lui annonce avoir tué sa mère, ou quelque chose du même genre, digne d’un film de mauvais goût. Pendant ce temps, dans ses gênes, son don arrivait, et il sentit rapidement combien la chaleur pouvait être écrasante, combien l’air commençait à lui manquer, bien que ce ne fut qu’une sensation. « On ne peut pas rester ici, je n’aurai jamais dû venir ici. ». Shayne ne comprenait plus rien, mais il se fit tirer par son père et ne l’en empêcha pas. Le dernier coup d’œil qu’il jeta à cette maison fut pour le corps inerte de sa mère. Il ne reverrait jamais son sourire.

Après avoir emmené son fils adolescent dans un motel, le père de Shayne retourna dans la maison pour se débarrasser du corps. Il ne semblait pas plus attristé que cela, même si tout ça n’était que façade. Quelques semaines plus tard la maison était en vente, le jeune homme n’y retourna jamais. Le fameux soir où il découvrit sa mère morte, l’adolescent déclencha sa capacité, sans le vouloir, il envoya valser son père contre un mur, et comprit ce qu’il voulait dire quelques heures plus tôt dans la maisonnée. Il n’était pas normal, il était comme lui. Mais pourquoi le lui avoir caché ? Le père de Shayne ne lui apprit que le nécessaire : contrôler sa capacité, ce qu’ils étaient et ce qu’il devait éviter de combattre. Son père continuait toujours de le protéger. Pour Shayne ce ne fut pas facile à vivre, ce fut même un traumatisme évident, qui compliqua ses relations à l’école et le poussa à devenir beaucoup plus impulsif. Ayant plus ou moins peur de s’attacher sans en être un solitaire, il s’est construit un masque que peu de gens peuvent traverser. Quant à son père, celui-ci partit un jour et ne revint jamais, et tout ce qu’il retrouva de lui fut un drôle de journal contenant certaines incantations et autres noms bizarres. Encore aujourd’hui il n’a toujours pas réussi à les déchiffrer. Il vit aussi le nom d’une ville, Phoenix, pourquoi il n’en savait rien, c’était le secret de la famille qu’il devait percer, car il en était sûr à présent, il y’avait bien quelque chose sous les jolis sourires de sa mère et de son père.

Shayne dû se débrouiller seul à partir de l’âge de 21 ans, et comme Melbourne était sa ville natale, il réussit à s’y faire une place, reprenant les études en alliant petit boulot. Sa capacité il l’utilisait le moins possible, il apprit à se cacher des autres, se sentant comme un monstre. Cependant, avec l’arrivée des récents évènements, les choses risquent de prendre un sens inverse. Aujourd’hui âge de 29 ans, le psi est un homme accompli, bien que toujours torturé par les secrets et la mort de sa mère. La carapace qu’il s’est forgé l’a aidé dans bien des situations, et même s’il ne chasse pas de démons ou de choses surnaturelles (car il n’y en avait pas des masses jusqu’ici), il se pourrait bien que ça change avec la venue d’une personne bien particulière…

Les choses ont beaucoup évoluées pour Shayne en deux ans. Alors qu'il était encore un Seorsum, il a depuis quelques temps rejoint le clan des Venatores. Avec Cooper, leader, cela n'a pas toujours été facile, de par le secret que le Seorsum gardait pour lui, mais lorsque la glace s'est brisée, et après s'être disputés plusieurs fois, Shayne s'est finalement rendu compte que l'homme en lui-même n'y était peut-être pour rien dans son malheur, et mieux encore, ils devaient faire lumière ensemble sur l'assassinat de sa mère. Les évènements touchant Melbourne n'ont également pas été de tout repos, mais aujourd'hui Shayne se sent mieux dans ses baskets, il a toujours des parts sombres, il a toujours le même caractère mais il commence à s'ouvrir, et surtout, il sent enfin qu'il occupe une place pouvant lui convenir. En effet, très récemment, Cooper lui a demandé d'être plus proche de lui au sein de l'organisation Venatores, et même s'il n'a pas le rang officiel de "second", car une telle chose n'existe pas au sein des Venatores, c'est tout comme et c'est comme ça que Cooper le considère.



make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


COOPER L. RIVERSON
psis
Le chef des Venatores, mais il n’y a pas que ça, Riverson, ce nom lui dit quelque chose il en mettrait sa main à couper. Ce nom est présent dans le carnet de son père, avec la ville d’où il vient. Coïncidence ou fait exprès ? Tout cela intrigue le jeune homme qui n'a pu refuser au psi de prendre le 18o6 en tant que point de ralliement pour psi en danger. Cooper, de son côté, ne se méfiait pas une seule seconde, ne forçant pas Shayne à rejoindre le clan des Venatores et respectant son choix de neutralité. Toutefois il y'avait tout de même ces regards, à croire que Shayne lui en voulait. Il était cependant loin de se douter que tout cela n’a rien à voir avec lui, en tant que personne, mais plutôt avec son père. Shayne a franchi le cap lors d'une soirée au 18o6, acculant le chef des Venatores de question, lui hurlant presque dessus jusqu'à finalement le jeter dehors alors que Cooper lui proposait de l'aider à trouver l'assassin de sa mère... Depuis les choses se sont tassées, et les deux hommes se font mutuellement confiance, certes ils n'ont toujours pas résolu ce mystère d'assassinat, mais Cooper a confiance en Shayne et réciproquement. D'ailleurs, le seorsum a rejoint les Venatores et occupe une fonction à part entière aux côtés de Cooper, qui voit en Shayne un très bon conseiller. L'on peut dire que Shayne est en quelques sortes le second de Cooper.

ALANAH P. LAWN
païen
Cette attirance n'aurait jamais dû arriver. Artémis ne l'avait pas prévu, et intérieurement ça la mettait en colère, pourtant elle ne pouvait s'empêcher de "fondre" devant le physique du jeune psi. Que la virginité la protège, elle ne supporte pas Shayne à cause de ce qu'elle ressent pour lui. Oh ce n'est pas de l'amour, juste une profonde attirance physique qui la rend folle, elle qui prône la virginité à toute épreuve. Elle ? Une déesse, tomber sous les charmes d'un psionique ? Quelle honte. Elle se contente de ruminer, et fuit autant qu'elle veut s'approcher de Shayne. De son côté, le jeune homme ne se doute de rien mais a bien remarqué qu'une tête blonde tourne plus ou moins autour de lui. Affaire à suivre.

EVANGELYN A. BECKMAN
archange
Eve, Archange des Femmes et mère des Psis, face à Shayne, un homme psi de surcroit, mais aussi l'exception masculine. Shayne l'ignore, il ignore tout de cette femme qui s'amuse pourtant à le suivre de temps à autre. Elle a franchi plusieurs fois le seuil du bar où il travaille et s'est révélée être comme un ange gardien. Eve lui a en effet permis d'éviter plusieurs ennuis dans les rues de Melbourne. Loin de se douter qu'il s'agit de sa descendante la plus vieille, Shayne se contente de se montrer courtois avec la jeune femme, bien qu'il a tout de même cette impression de "la connaître". Ce n'est nullement le cas, Eve prend juste soin de ses "enfants", surtout Shayne, qui semble être un homme bien, pour une fois qu'elle en voit un, en réalité, elle voulait surtout que Shayne choisisse un des deux camps psis, et de préférence celui des Venatores. La mère des Psis se voit donc comblée depuis quelques temps, et elle aime a penser qu'elle y est un peu pour quelque chose, même si ce n'est pas forcément le cas.

NAËL S. DICKENS
hybride
Shayne et Naël se sont rencontrés au 18o6's bar, bar dans lequel Shayne travaille. Inutile de préciser que Shayne a immédiatement cerné le caractère du jeune homme. Incroyable comme certaines personnes peuvent vous faire penser à vous des fois. C'est ce qu'il s'est passé pour Shayne qui s'est immédiatement reconnu en Naël. Depuis ce jour, il n'a de cesse de vouloir lui donner son appui, comme un grand frère pourrait le faire avec son cadet. Shayne étant fils unique, il a toujours rêvé de pouvoir apporter de son expérience à quelqu'un de plus jeune que lui. Il voit bien que Naël n'est pas un mauvais garçon, tout comme il sait que ses fréquentations ne doivent pas êtres des meilleures. Alors Shayne tente doucement de ramener Naël dans le "droit chemin". De son côté, le jeune hybride voyait d'abord le psi d'un mauvais oeil. Ils ignorent tous deux la nature de l'autre, mais Naël accorde le bénéfice du doute au barman, après tout, il est tout de même sympathique.







Dernière édition par Omni Potentis le Dim 19 Avr - 13:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:07



Emyliah Nina Redford

LES YEUX SONT LE MIROIR DE L'ÂME





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM  : Emyliah Nina Redford
Ψ ÂGE : 25 ans
Ψ METIER : Interne en chirurgie
Ψ NATIONALITE : Australienne, originaire de Sydney
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire rêveuse
Ψ ORGANISATION : Seorsum
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Vision Profonde - Nul besoin de lunettes pour la jeune femme, Emyliah est capable de discerner des détails invisible à l’œil humainement constitué ainsi que d'apercevoir une scène se situant à plusieurs mètres de là.
Ψ HANDICAP(S) : La vision de la psi bien que très puissante, et aussi très fragile. Ainsi, un simple rayon de soleil, ou le flash d'un appareil peut l'aveugler pendant plusieurs minutes. Gêne occasionnelle dont elle se prémunie en portant à tout bout de champ des lunettes de soleil.



statut
LIBRE PRIS RESERVE

feat
— Candice Accola—
© copyright




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR

Elle était à peine âgée de quelques mois quand Emyliah fut adoptée. L'alchimie fut immédiate, et Monsieur et Madame Redford tombèrent amoureux au moment même où ils croisèrent le regard malicieux de leur joli bébé. Elle était la pièce manquante à leur bonheur. Ils avaient tout pour eux, ils étaient amoureux et épanouis. Quoiqu'ils faisaient la chance leur souriait. Mais la perfection n'existe pas dans ce monde cruel. Ainsi, comme pour rétablir un certain équilibre, contrer ce trop plein que la vie leur offrait, Dame Nature leur avait arraché leur droit le plus précieux: celui de donner vie. Des années passées entre les mains des meilleurs spécialistes de la reproduction, il n'en était rien, jamais leur amour ne pourrait donner vie à une merveilleuse créature. C'était une pure injustice, un scandale de déception pour ce couple dont l'amour était sans limite. L'arrivée de la blondinette dans leur foyer avait donc été un cadeau dont ils comptaient bien prendre soin. Elle était tout à leurs yeux. Ainsi, et cela allait de soit, pendant toute son enfance, Emyliah fut une gamine choyée a-delà du raisonnable. Éducation irréprochable, une enfance rêvée comme peu avait accès de nos jours. Ils vivaient tous les trois dans une parfaite harmonie, jamais on avait caché à la gamine son adoption. Jamais sa naissance n'avait été un tabou, bien que personne ne sache réellement les raisons de son abandon par sa mère biologique. Et c'était peut-être mieux ainsi, car leur univers de bisounours aurait été ébranlé à jamais. En effet, la génitrice d'Emyliah n'avait rien d'ordinaire. Une fois la nuit tombée, la jeune femme se transformait en une chasseuse hors pair. Armée jusqu'aux dents, elle croisait le fer avec le surnaturel comme d'autres regardait un match de foot à la télévision. Une vie d'aventures et de dangers qui la poussèrent à mettre sa puce à l'abri des créatures qui lui faisaient vivre un enfer. Mais à travers ces gènes, elle avait perpétué ce don hors norme, ce petit plus qui faisait qu'Emyliah n'avait, elle non plus, rien d'ordinaire.

Sa capacité surnaturelle, elle le voyait comme un don de la nature. Une disposition dont elle ne s'était jamais vantée, mais qui l'avait conduite à être une des plus prometteuses étudiante en chirurgie de sa génération. Elle était dotée d'une précision spectaculaire quand il s'agissait de scalper et remettre en route des organes vitaux. On pensait qu'elle était douée, personne ne se doutait du petit coup de pouce qu'elle bénéficiait avec sa vision inégalable. Et elle ne se doutait guère qu'elle possédait là bien plus qu'une qualité mais un véritable don hors-norme qui n'attendait qu'à se développer. À Melbourne pourtant, elle était loin d'être en sécurité. Les démons qui pourchassaient sa mère des années auparavant n'ont toujours pas assouvi leur soif de vengeance contre la chasseuse et c'est maintenant contre Emyliah qu'ils comptent s'en prendre. Et depuis la chute du Grand Jeu, les enfants de Satan ne reculent devant rien. De quoi donner des frissons à la psi qui ne peut plus fermer les yeux sur le monde qui l'entoure. La blonde sauve des vies tous les jours, mais qui sera là pour assurer sa propre survie ?


make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


ALEKSANDR W. DOLOHOV
prince démon
C'est du Prince des Âmes que la maman d'Emyliah a réussi à attiser la colère il y a de ça une vingtaine d'année. Il faut dire que les démons de Scox n'ont jamais été d'ardents combattants alors face à cette chasseuse hors pair, ils tombaient tous comme des mouches. Et dans un esprit de vengeance toujours plus cruel, les Âmes est bien décidé à faire payer le prix fort de toutes ses pertes à la belle Emyliah qui paye les pots cassés d'une mère qu'elle ne connait même pas. Sans compter que c'est un jeu d'enfant pour le psychiatre de rendre visite à la future chirurgienne au détour d'un couloir lugubre de l'hôpital. Si la blonde le voit comme un savant un peu farfelu, mais néanmoins respectable, elle est loin de se douter qu'il lui réserve d'atroces souffrances et qu'elle risque de finir psychologiquement brisée, littéralement.

DONOVAN J. ASHFORD
archange
Emyliah et Donovan sont de tendres amis d'enfance. Le jeune homme a toujours été une épaule sur la laquelle la psi pouvait se reposer. Toujours à l'écoute, c'est une amitié sincère et profonde qui s'est développée au fil des années, sans ambiguïté aucune. Mais c'était avant que Asriël ne prenne possession du jeune bénévole. Désormais, l'inquiétude du jeune homme envers Emyliah est devenue presque oppressive, et pour cause l'Archange n'est pas sans deviner les démons qui rodent autour de la psi ce qui n'a fait qu'accroitre son statut de protecteur. Mais introvertie, Emyliah supporte de moins en moins voir son meilleur ami faire des apparitions inopinées dans chaque moment de sa vie et ne craint que celui-ci n'éprouve un peu plus que de l'amitié. Elle essaie donc de se tenir à l'écart sans vouloir le froisser. Un beau quiproquo qui risque fort de mettre sa vie en danger.

TOLERANCE D. MAY
archange
Il y a quelques semaines de ça, Emyliah a fait appel à Tolérance pour que cette dernière retrouve ses parents biologiques. L'idée d'en savoir plus sur ses origines trotte dans la tête de la jeune psi depuis qu'un inconnu lui a fait une allusion bizarre concernant sa mère, un jour en pleine rue. L'Archange n'était pas ravie au premier abord d'enquêter sur une affaire si banale, mais il a suffit qu'elle creuse un peu pour qu'elle découvre qu'une grande part de surnaturelle dans cette quête d'apparence anodine. Mais Emyliah était-elle vraiment prête à entendre tout ce que Tolérance a à lui apprendre ?

JAIME S. ELIHNSON
illuminati
Ils ne se connaissent pas très bien, mais ils se sont déjà aperçus et ont même discuté un peu. Jaime est un illuminati un peu casse-cou, si bien qu'il a été amené, lors de quelques tests infructueux de torture sur monstre surnaturel, à se rendre à l'hôpital. C'est là qu'Emyliah, jeune femme de 25 ans, et interne en chirurgie fit son apparition. Aucun des deux ne peut compter le nombre de fois où elle a été amenée à le recoudre. Le bras, le front, le menton... Pourtant, cela ne les a pas forcément rapprochés pour autant, Jaime, ne veut plus s'y attacher et les boucles blondes d'Emyliah ne lui rappellent que trop bien son amour perdu. Toutefois, la psi souhaite percer cet Ecossais à jour. Y arrivera-t-elle ou non ? Cela se pourrait bien, mais gare aux apparences, Jaime est un Illuminati, et tout ce qui touche au surnaturel lui fait horreur. Il ne faudrait pas que la vraie nature d'Emyliah éclate au grand jour...









Dernière édition par Omni Potentis le Dim 10 Nov - 10:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:09



lathan riley ewing

Being Human, that's how I wanna live





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Lathan Riley Ewing
Ψ ÂGE : 35 ans d'apparence, 42 ans en réalité
Ψ METIER : Agent immobilier
Ψ NATIONALITE : Australienne
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire endurci
Ψ ORGANISATION : Venatores - Ex Seorsum
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Intangibilité : Lathan est capable de passer à travers les objets solides à volonté.
Ψ HANDICAP(S) : Une émotion forte peut déclencher sa capacité et disons que passer à moitié à travers le sol, ce n'est pas toujours très discret... Qui plus est, passer au travers d'un mur demande une bonne concentration, il arrive que ça ne marche pas à tous les coups.

statut
LIBRE PRISRESERVE

feat
— Alex O'loughlin —
© copyright




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR


Tous les psis n'apprécient pas de naître psis et c'est exactement ce qui s'est passé pour Lathan. Ses parents étaient psis et connaissaient bien les règles du Grand Jeu. Tout aurait donc dû bien se passer pour lui. Malheureusement ce fut tout le contraire. Oh, quand il était enfant, il aimait beaucoup l'idée d'être un futur héros comme il en voyait tant dans ses livres favoris. Enfin, ça, c'était jusqu'à ce qu'il perde ses parents à l'âge de treize ans. Ceux-ci moururent sur l'une de leur chasse. Le coeur empli de chagrin, il ne retint des anges et des démons que l'idée d'un grand danger. Un danger qu'il s'employa à éviter de toutes ses forces. Cependant, à treize ans, on a encore besoin d'une famille. Il fut envoyé chez un oncle qui n'était pas psi, fort heureusement. Le coeur meurtri, Lathan se mit pourtant à espérer qu'il serait différent, que contre attente, il serait simplement humain. Erreur. A l'âge de 19 ans, il était confronté à son premier amour. Une jeune fille de sa classe qui venait d'arriver en ville. Une jolie rouquine pour qui il avait craqué. Quoiqu'il en soit, les émotions furent suffisamment forte pour qu'un simple regard de sa part ne le fasse tomber de sa chaise. C'était un cours de mathématiques, il s'en souvenait encore : son corps avait tout simplement traversé l'assise. Il eut juste le temps de s'apercevoir que l'un des pieds lui traversait le ventre. Oui... Pas franchement agréable et normal à voir. Il jeta la chaise au loin violemment, récoltant par la même un devoir et une retenue. De là, sa vie ne fut qu'une lutte permanente pour échapper à sa nature de psi. Etre normal, c'était vraiment le but qu'il poursuivait. Maîtriser ses émotions, ce n'était pas toujours facile alors Lathan prit l'habitude de ne pas trop s'attacher aux gens.
Il trouva un job en tant qu'agent immobilier. Faire visiter des appartements et des maisons, c'était un travail commun qui ne demandait pas une grande implication émotionnelle. Se refermant sur lui-même, il parvint pendant un temps à être presque simplement humain. Et puis une seconde femme entra dans sa vie. Un soir, une jeune femme entra dans l'agence, lui demandant de l'aide pour trouver son chemin. Elle était très jolie mais Lathan n'en était pas amoureux pour autant. Oh non. Son coeur était toujours tourné vers la jolie lycéenne qui était partie faire ses études à l'université et qu'il avait totalement perdu de vue. Il l'accompagna et ils sympathisèrent sur la route. Là, elle lui proposa un verre, il allait refuser mais elle insista tellement qu'il finit par la suivre. Ce qui devait arriver arriva, ils passèrent la nuit ensemble. Au petit matin, il la quitta sans un regard en arrière, loin de se douter qu'il venait de laisser une femme enceinte seule.

Sa vie reprit son cours. Normale. Sans trop d'émotions pour le laisser être repéré. Et cette vie là, il y tient même s'il va devenir difficile pour lui de rester incognito. S'il n'utilise jamais sa capacité, il reste une proie facile et gagnerait donc à choisir son camp.

Depuis deux ans maintenant, Lathan a fait son bout de chemin en essayant de garder un rythme de vie normal, mais autant dire que cela n'a pas réellement fonctionné, et la récente guerre qui a éclaté dans Melbourne a été le déclic, il a donc embrassé son héritage et a décidé de rejoindre un des deux camps, et c'est pour cette raison qu'il a jeté son dévolu sur les Venatores, car il se sent beaucoup plus proche de leurs idées que celles des Superbiam Sanguis.



make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


NAËL S. DICKENS
hybride
Son père. Il l'ignore évidemment. Dickens n'est qu'un nom comme un autre, donné par sa mère, emprunté à son hôte surtout. Aucun lien avec Lathan... pourtant tous deux se ressemblent, ils ont ce même rejet d'une nature inacceptable, ils ont cette volonté de vivre comme ils l'entendent et non comme le destin l'aurait décidé. Ils ont le même sourire, le même regard. L'agent immobilier a croisé son fils lorsqu'il cherchait un appartement où s'installer avec Roxelane, c'est lui qui leur a trouvé le cocon de rêve. Ewing resta tout aussi troublé que Naël, persuadé que quelque chose ne tournait pas rond, que ce gamin lui était trop familier...

ZACK B. TAYLOR
païen
Lathan se promenait lorsqu'il se trouva soudain nez à nez avec un robin des villes. Interloqué, il se demanda si c'était Mardi Gras ou si l'individu s'était échappé de l'asile. En fait non. Pas du tout. Le psi le comprit rien qu'en voyant le regard du dieu sur lui. La peur s'empara de tout son être et le pauvre homme se mit à littéralement entrer dans le mur derrière lui. Cernunnos sut que cet idiot qui le fixait n'était en rien humain et il le poursuivit. Lorsqu'il lui remit la main dessus, il le somma de lui dire ce qu'il était. Lorsqu'il eut la réponse, un sourire naquit sur ses lèvres. Puis fana. Parce que loin d'être l'un de ses futurs chasseurs, l'homme était une mauviette. Mais on attrapait pas les mouches avec du vinaigre alors le dieu lui proposa de l'entraîner à maîtriser sa capacité s'il le souhaitait. Se protéger était important. Le psionique refusa. Pour le moment, Lathan est juste content d'avoir réussi à échapper à un fou furieux et n'a pas l'intention de contacter l'homme... Sauf si une menace sérieuse se présentait à lui...

EVANGELYN A. BECKMAN
archange
Lathan est un psi, de cela, la mère des psis en est bien consciente. Malheureusement, celui-ci semble vouloir s’évertuer à croire qu’une vie normale était possible. A présent, tout devient bien trop dangereux pour que le psi s’évertue dans cette voie. L’archange l’a donc approché sous son meilleur jour et tente de lui expliquer qu’il doit rejoindre les Venatores. Mais l’homme faisait la sourde oreille jusque-là et n'était pas convaincu du bien fondé de ce choix. Les choses ont changé et il était plus que temps qu'il se décide. Aujourd'hui, il aimerait bien remettre la main sur l'Archange pour s'excuser d'avoir été si obtus et surtout pour lui expliquer qu'à cette époque il n'était tout simplement pas prêt.

EVANDER J. NEWMAN
prince démon
Il y a longtemps, Lathan est tombé amoureux au lycée. Une jolie rouquine. Il a entendu qu'elle serait peut-être étudiante dans l'université où travaille Kronos. Il ne l'a jamais avoué à personne mais il la cherche et qui sait, peut-être pourra-t-il aider Evelynn a retrouvé son petit ami dans ce coin? L'homme y croyait. Alors un jour, il s'aventura dans les couloirs et tomba sur une exposition égyptienne. Il s'égara parmi les vestiges de cette civilisation perdue jusqu'à croiser le chemin de Kronos. Lui qui habituellement ne cherchait pas vraiment à lier connaissance fut intrigué par l'humain. Il était rare qu'un homme de cet âge s'intéresse à son domaine... Finalement, Kronos se retrouva rapidement à donner un cours particulier à Lathan qui, transporté, attrapa le virus. Depuis, il lui arrive, s'il n'est pas en retard, d'assister au cours de cet éminent professeur. Les deux hommes, quoique d'âges différents ont sympathisé. Ils ignorent qui est réellement l'autre bien entendu. Pour la première fois de sa vie, Lathan a l'impression de réellement apprendre quelque chose et Kronos, dans le corps de son hôte, à trouver une personne qui se passionnait pour chacun de ses mots... Assez flatteur finalement... Maintenant, Lathan aimerait bien savoir si Kronos a une trace de sa rouquine ou d'Adam, le petit ami d'Evelynn...










Dernière édition par Omni Potentis le Dim 19 Avr - 13:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:10



cameron hunter williams

LA PAIX N'A JAMAIS ETE UNE OPTION





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Cameron Hunter Williams
Ψ ÂGE : 28 ans d'apprence, 39 en réalité
Ψ METIER : Dealeur d'armes "officiellement", Dealeur de psis aux démons, officieusement.
Ψ NATIONALITE : Australienne, originaire de Melbourne.
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire endurci
Ψ ORGANISATION : Superbiam Sanguis
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Cryokinésie : Cameron est capable de manipuler la glace à sa guise en la créant à partir de rien. Les frigos sont ses meilleurs amis, surtout lorsque la température de Melbourne est chaude.
Ψ HANDICAP(S) : La chaleur, et un sous entrainement. Cameron ne le révélera pas à cause de sa fierté, mais il lui arrive de ne pas toujours bien maitriser sa capacité. Pourquoi ? Son passé ne l'y a pas aider, personne n'a réellement été là pour lui apprendre à le contrôler. En ce qui concerne la chaleur, comme il manipule la glace, il est évident que sentir une brise chaude ou encore le soleil taper trop longtemps sur sa peau a tendance à le rendre malade.
Ψ STATUT : "Chef" du clan des Superbiam Sanguis. Rien ne prédestinait Cameron à devenir "chef" des Superbiam Sanguis. Il n'était rien d'autre qu'un psi comme les autres. C'est justement cette banalité et ce mal être de paraître invisible aux yeux des autres qui le poussa à prendre les rênes du groupe. Toutefois, ca ne fait pas de lui un psi super-puissant aux yeux des autres membres du groupe, et pour preuve il vient de se faire griller la place. Cameron se contentait jusque là de repérer les psis isolés afin de les rallier à leur "cause", il leur faisait le coup des belles paroles et le tour était souvent joué. Bien que chaque psi ait choisi son camp à l'heure d'aujourd'hui, Cameron refuse toujours autant l'échec. S'il échoue, il pourrait vous faire mordre la poussière pour ça. Cameron est un chef dans l'âme qui demeurait bien souvent dans l'ombre, car son passe-temps favoris... C'est bel et bien d'embêter les Venatores par tous les moyens possible.


statut
LIBRE PRIS RESERVE

feat
— tyler hoechlin —
© tumblr




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR

Cameron était un enfant comme les autres, souriant, un peu bagarreur mais surtout extrêmement timide. Ce côté de sa personnalité ne l'aida pas à l'école et vis à vis de ses camarades. Etant la cible de plusieurs boutades et de coups plus ou moins forts, le garçon eut énormément de mal à se faire à sa condition de "victime" de la classe. Discret et incroyablement gentil, la majorité de sa scolarité il la passa dans l'ombre des autres, passant parfois même pour le "jeune invisible" tant certains arrivaient même à oublier jusqu'à son propre nom. Inutile de dire que ce genre de choses peut vous marquer à vie, et c'est ce qu'il se passa pour Cameron. Né dans une famille d'humains plus que normaux, il bénéficia de l'amour de sa mère, bien que ce ne fut pas celui des plus idyllique. Pourtant, le garçon ne s'en plaint jamais et il continua ses études jusqu'à la fac, pour se spécialiser en médecine. Il les termina avec brio mais ne pratiqua jamais, il avait d'autres ambitions et surtout... Il avait vécu un amour à sens unique.

En effet, tout pouvait basculer avec une seule femme. Rencontrée à la fac, tout semblait les unir et les rassembler, mais la jeune femme prit une pente dangereuse et surtout... Elle prit peur de "ce monstre" au pouvoir étrange. Un jour, il lui glaça l'avant bras complet, et cela suffit à ce que la chance tourne. Choqué de cette capacité, Cameron en eut d'abord honte, et la jolie brune qui se trouvait être sa petite amie lui jura que ce n'était rien, qu'elle ne lui en voulait pas, mais au fond, le mal était déjà fait. Leur relation changea du tout au tout, mais Cameron continuait de l'aimer, ce n'est que lorsqu'il la vit embrasser goulument un autre homme qu'il comprit : elle lui mentait depuis des mois et l'avait complètement oublié. Malgré toute la colère ressentie, le jeune homme n'en fit rien, il avait alors 27 ans, et s'éclipsa sans un mot, jouant les invisibles comme il avait toujours sut faire. Mais voilà.... Rester dans l'ombre pouvait clairement vous peser sur la conscience, et Cameron changea de caractère, et aussi sa vision du monde et de ce qu'il était. Oh, il apprit bien assez tôt qu'il était ce qu'on appelait "un psi", et il décida d'en tirer profit. Après tout, grâce à sa capacité il pouvait obtenir ce qu'il voulait non ? Il se mit à repérer d'autres jeunes comme lui, même s'il avait déjà 31 ans. Puis, dans l'ombre, il commença à les réunir, les uns après les autres sous une même bannière, celle du pouvoir et de la cupidité. Grâce aux différentes capacités des uns et des autres, bien qu'elles furent plus ou moins obsolètes voir incontrôlables, ils firent quelques casses, et prirent ainsi le contrôle d'un magasin discount dans l'un des quartiers de Melbourne. Cameron en devint dealeur d'armes mais également le chef de clan. Ce titre ne lui disait rien, au fond il s'en foutait un peu, ce qui importait c'était ses combines mais aussi ses propres profits. Qui plus est, être au centre de ce petit monde de psis lui permettait de se venger sur toutes ses années d'invisibilité. C'en était d'autant plus drôle, même si cette part de son existence, il la cachait comme un trésor aux yeux de tous. Ou sûrement par fierté.

Aujourd'hui, le groupe des Superbiam Sanguis a enfin un nom et une certaine renommée, ils ont enfin éclaté au grand jour même s'ils existent depuis plusieurs années, à l'image des Venatores. D'ailleurs, ce sont leurs "ennemis" direct, même si ce n'est pas leur priorité, c'est surtout celle de Cameron, qui en a fait son passe-temps, surtout depuis que les Venatores affluent à Melbourne, sur son terrain de chasse... L'arrivée des Païens et des démons lui ont permis également de faire d'autres offres sur le tapis. En douce, Cameron deal des âmes, ou l'aide de psis aux damnés, même si ce n'est pas un nombre incroyable. Ca lui permet de protéger son clan, car après tout... Sans clan, pas de renommée.

En deux ans, Cameron a su prendre une place plus importante au sein de la communauté des Superbiam Sanguis, mais c'était sans compter sur sa récente absence, ou sa "disparition", comme certains membres des S.S aiment à le dire. Peu de temps après la grande bataille qui a ravagé Melbourne, le chef des Superbiam a tout simplement disparu de la circulation, cherchant un moyen de devenir plus puissant, quitte à doubler les Venatores avec qui il avait une alliance temporaire. Disparu sans laisser de trace, à son retour... Les choses avaient beaucoup bougé, et comment ! Il peut à présent voir Jarod aux commandes de son organisation et ça ne lui plait pas beaucoup, lui qui était censé être un second dévoué, voilà qu'il venait de lui voler la place qui lui revenait de droit depuis plusieurs années maintenant. Nul doute que Cameron va se battre pour récupérer ce qui est sien, et il compte bien récupérer les rênes de l'organisation S.S pour sortir à nouveau de l'ombre.



make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


COOPER L. RIVERSON
psi
Cooper, le chef de clan des Venatores, un défi à lui tout seul. Le feu et la glace, même si l'un maitrise mieux son pouvoir que l'autre, ils sont des ennemis redoutables. Cooper et Cameron se connaissent depuis deux ans maintenant et leur relation n'est pas plus au beau fixe qu'elle ne l'était à l'époque, surtout qu'une tentative de Cameron a bien failli coûter la vie au Venatores, et pour ça, le Superbiam s'est fait beaucoup d'ennemis au sein du clan des Venatores. Cooper se contente donc du strict minimum, et ne traite avec Cameron qu'en cas de nécessité, et il s'agit de la même chose du côté du Superbiam, même si ce dernier espère toujours tirer profit d'une quelconque alliance. Surtout lorsque l'on sait que Cameron vient de perdre sa place de Chef.

SELINA T. GALLAGHER
psi
Selina joue un double jeu. La jeune femme a bien compris qui avait le pouvoir dans le groupe mais également à quel point Jarod pouvait parfois influencer leur chef, Cameron. Cependant, Jarod semble encore parfois s'interroger, il ne va pas aussi loin qu'elle, quitte parfois à la brimer. Finalement, Cameron avait su cerner ce petit grain de sable et il n'est pas rare qu'il demande à Selina de traiter en son nom avec des démons. Il ignore si elle en parle ou non à Jarod, la jeune femme restant très évasive sur sa vie de couple, mais qu'importe. Tant que les missions sont dûment remplies, il ne cherche pas plus loin. Peut-être que Cameron aurait dû, car si Jarod est à la tête des Superbiam, ce n'est pas forcément grâce à sa seule personne, mais bel et bien grâce au soutien de sa femme... Gare quand il y aura échange entre lui et Selina dans le futur...

JAROD I. FORBES
psi
Jarod n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et Cameron le sait très bien. C'est sûrement la raison pour laquelle Cameron a choisi d'en faire son bras droit. Disons que si Jarod a quelque chose à dire, il ne se gêne pas pour le faire. Il fait d'ailleurs remonter la plupart des doléances de ses pairs, ce qui permet à Cameron de conserver son emprise sur le groupe. De toute façon, Cameron ne met aucune barrière : il s'agit avant tout d'une organisation oeuvrant pour le profit. Leur profit. Jarod a une bonne tête pour recruter les nouveaux psis. Il a une bonne capacité pour voler des informations, chose essentielle pour permettre aux autres de réaliser des casses d'envergure, mais aussi pour permettre à l'organisation d'obtenir un certain poids auprès des autorités locales. La corruption, ça les connaît bien. Tellement bien que Jarod, avec l'aide de sa femme, a repris les rênes de l'organisation, et nul doute que Cameron espère bien récupérer ce qui est à lui maintenant qu'il est revenu. Il risque donc d'y avoir étincelles entre les deux psis.

WILLIAM D. FINNIGAN
prince démon
Baal, Prince de la Guerre. Qui dit guerre, dit armes et quoi de mieux qu'un Psi qui détient le plus grand réseau de trafic d'armes de tout Melbourne ? Le Prince Démon a entendu dire qu'un psi tenait l'arrière boutique de ce magasin discount, alors il s'y rendit, cachant d'abord sa nature, même si face au caractère de Cameron, il dû rapidement montrer ailes noires... Loin d'être impressionné, observant même Baal d'un air dédaigneux, le psi finit par sourire et appuya sur plusieurs boutons, offrant ainsi au Prince un grand étalage d'armes en tout genre. Depuis, ils restent en contact, même si Cameron sait pertinemment que faire ami-ami avec le Prince de la Guerre est risqué. Très risqué même.









Dernière édition par Omni Potentis le Dim 19 Avr - 13:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:12



selina tess gallagher

If you want something, take it !





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM  : Selina Tess Gallagher
Ψ ÂGE :  25 ans d'apparence, 26 en réalité
Ψ METIER :  Voleuse d'oeuvres d'art
Ψ NATIONALITE : Anglaise
Ψ SITUATION AMOUREUSE :  En couple
Ψ ORGANISATION : Superbiam Sanguis  
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Technopathie : Est capable de contrôler les appareils technologiques avec son esprit. Ainsi, aucune alarme électronique n'est capable de lui résister, aucun ordinateur non plus.
Ψ HANDICAP(S) : Avoir recours à la technologie par l'esprit peut vite donner quelques bonnes migraines. Les émotions de colère également peuvent vite devenir source d'ennuis si un ordinateur se met à s'allumer tout seul par exemple...

statut
LIBRE PRIS RESERVE

feat
—  shelley hennig —
© tumblr




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR

Selina est née dans une famille humaine, d'où certainement les mauvais choix qu'elle a pu faire. Elle n'a en effet pas eu la chance de comprendre les règles du Grand Jeu ou d'apprendre quelles créatures l'entouraient réellement, ni même ce qu'elle était.

Ses parents l'ont pourtant aimée et choyée mais parfois ça ne suffit pas à garder dans le droit chemin un enfant. La jeune femme, comme tant d'autres psis, s'est découvert de réelles facilités à l'école. Plutôt populaire, son adolescence fut normale jusqu'à ce qu'Harmony, sa meilleure amie de l'époque, eut la mauvaise idée de sortir avec ce garçon dont elle était amoureuse depuis des années. En colère, elle accepta néanmoins l'invitation  et se rendit chez elle. Celle-ci avait besoin d'aide pour faire des gâteaux en vue d'une vente pour le voyage scolaire annuel. Ah, de ce jour là, elle allait s'en souvenir cette pimbêche d'Harmony. Feignant d'ignorer que sa meilleure amie la trahissait allègrement avec ce garçon, l'adolescente l'aida de son mieux et le drame intervint pendant qu'Harmony s'occupait de la vaisselle. Comme souvent, le broyeur de l'évier était récalcitrant. Elle vit alors son amie défaire le système et y passer son bras. Et là, une haine sans nom envahit toute sa pensée. Ah, si seulement cette greluche pouvait se faire broyer un bras ! Ce fut suffisant. Le broyeur se mit soudainement en marche et tout le quartier put entendre le hurlement strident d'une jeune fille dont le bras se faisait déchiqueter par une machine. Selina, choquée, fuit la maison. Assurément, c'était de sa faute mais comment ? Au fond, peu importait, Harmony avait eu tout ce qu'elle méritait. Et mieux encore, ce garçon qu'elle avait tant voulu, elle l'avait eu. Oui, ce fut certainement à partir de ce moment là que la psi tourna mal.

Avec le temps, elle comprit qu'elle avait cette étrange capacité de contrôler les machines. Il lui fut alors facile d'obtenir gratuitement tout un tas de choses. Vous n'imaginez certainement pas à quel point de nos jours l'électronique est partout. Oui, elle prit la mauvaise voie. Comment lui en vouloir ? Il lui était si simple d'obtenir ce qu'elle voulait quand elle voulait! Et évidemment, elle se fit repérer par un autre psi qui se pensait supérieur au commun des mortels. Leur rencontre fut un peu houleuse. Selina n'était pas du genre à vouloir être menée par le bout du nez. Elle agissait pour elle avant tout. Oui mais voilà, cet autre était tout aussi sexy qu'elle et il lui proposait des coups bien plus gros, bien plus importants et surtout, une assurance de développer sa capacité. Il lui plaisait beaucoup en plus.  Rien à voir avec les losers qu'elle avait pu vouloir dans son lit avant. Attirée par une vie pleine d'indépendance et de liberté, elle se laissa entraîner. Quittant sa famille avec qui les relations étaient houleuses et sa culpabilité ne faisaient que croître et accentuer son mal être. Un mal être qu'elle parvenait à faire disparaître seulement lorsqu'elle parvenait à obtenir quelque chose de gratuitement. Oui, elle avait vu la face sombre de son don. Mais de l'autre, il pouvait lui apporter beaucoup de choses. A cela, s'ajoutait cette vision écœurante de la vie : son père et sa mère semblaient habiter Bisounoursland, un monde ennuyeux à en mourir. Non, elle, elle voulait de l'adrénaline, des voyages, de l'excitation... Vivre au jour le jour, ça ça la bottait. Elle commença avec des petites choses, s'entraînant avec les autres qui se pensaient supérieurs au commun des mortels.   Elle avait seulement dix neuf ans.

Aujourd'hui, c'est une Superbiam Sanguis convaincue. Voler des oeuvres d'art, ça rapporte et ça rapporte même gros. Son nom de code ? "Shadow". Réputée à Melbourne, ses commanditaires se volent la plupart du temps entre eux et elle se fait une joie de défier tous leurs pièges électroniques pour parvenir à l'objet de leurs désirs. Pour le moment, personne en dehors des siens, connait exactement sa capacité. C'est que Selina sait être discrète. D'autant plus qu'elle maîtrise bien à présent ce pouvoir. Aucune serrure ne peut lui résister alors méfiez-vous !


make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


JAROD I. FORBES
psi
Ils se sont rencontrés par hasard. Jarod avait pu observer la demoiselle depuis plusieurs jours. Une voisine au début qu'il méprisa jusqu'à ce qu'elle ne se révèle être plus. Imprudente, elle utilisa sa capacité en public. Et il la repéra. A coup sûr, elle serait utile dans leur organisation. Qu'à celà ne tienne, le jeune homme l'approcha avec une certaine arrogance. Qu'importe. Ils se ressemblent et ils s'adorent même s'ils ne se l'avoueront jamais. Au fond, ils étaient seuls et ils se sont réconfortés, jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre. Mariés, leur relation ne passera pas le stade "vie de famille". Ils aiment trop leur indépendance pour s'occuper en plus d'un mioche.

CAMERON H. WILLIAMS
psi
Selina joue un double jeu. La jeune femme a bien compris qui avait le pouvoir dans le groupe mais également à quel point Jarod pouvait parfois influencer leur chef, Cameron. Cependant, Jarod semble encore parfois s'interroger, il ne va pas aussi loin qu'elle, quitte parfois à la brimer. Finalement, Cameron avait su cerner ce petit grain de sable et il n'est pas rare qu'il demande à Selina de traiter en son nom avec des démons. Il ignore si elle en parle ou non à Jarod, la jeune femme restant très évasive sur sa vie de couple, mais qu'importe. Tant que les missions sont dûment remplies, il ne cherche pas plus loin. Peut-être que Cameron aurait dû, car si Jarod est à la tête des Superbiam, ce n'est pas forcément grâce à sa seule personne, mais bel et bien grâce au soutien de sa femme... Gare quand il y aura échange entre lui et Selina dans le futur...

AVALON S. WAINE
démon
Belphegor, démon de la cupidité et Selina, une voleuse plutôt séduisante rêvant d'avoir toujours plus... Un duo fait pour se rencontrer ! A vrai dire, Belphegor eut vite vent de cette jeune voleuse au nom de code si mystérieux. "Shadow", c'était connu. La plus grande voleuse de Melbourne et d'Australie qui défrayait souvent la chronique. Curieux, il l'a trouvé. Et la demoiselle lui plaît bien. Elle a du style, de l'ambition, une âme qui serait bien jolie sur son tableau de chasse. Alors, il lui servit son plus beau visage... Et ses jolis billets. Malheureusement, la belle reste distante bien que ses yeux brillent à la vue de chaque dollars australiens qui passent devant ses yeux. Déjà amoureuse. Alors ça, ça ne va pas du tout ! L'amour, ça n'a pas sa place à Dis ! Belphegor est bien décidé à écarter Selina de ce sentiment amoureux pour la faire chuter. Sous des traits amicaux, il se présente en parfait gentleman et lui fait une cours assidue. Mais va-t-elle craquer ?

JAMES A. MATHEWSEN
archange
Nom de code : Shadow. Un nom crée de toute pièce pour protéger l'identité de la célèbre voleuse. Raziel et elle se sont rencontrés par hasard alors que l'archange commettait l'un de ses forfaits. La gamine avait du potentiel avec sa capacité et bien qu'il n'aimait pas les humains... Il décida d'en faire une voleuse convenable parce qu'il fallait quand même avoir un tant soit peu de classe quand on se lançait dans ce métier. L'élève apprit beaucoup du maître, jusqu'à ce qu'elle soit prête à prendre son envol. Ce fut suite à ces leçons que Shadow naquit réellement. Fini les petits vols minables, elle s'attaquait désormais à du gros casse. Problème : Raziel et elle ont souvent les mêmes objectifs et c'est donc à celui qui réussira le coup en premier. Evidemment, c'est souvent l'archange qui l'emporte, ce qui fait enrager la jeune femme. Se faire doubler, ce n'est jamais bon pour la réputation et surtout, l'homme a tendance à souvent se moquer d'elle, à la traiter comme une enfant. Sauf que Selina est bien décidée à lui prouver qu'elle est une adulte et surtout tout aussi capable que lui.









Dernière édition par Omni Potentis le Dim 19 Avr - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 30 Sep - 12:13



jarod isai forbes

Take it easy, that's the best way of life !





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM  : Jarod Isai Forbes
Ψ ÂGE : 25 ans d'apparence, 29 ans en réalité
Ψ METIER :  Voleur et informateur
Ψ NATIONALITE : Australienne
Ψ SITUATION AMOUREUSE :  En couple
Ψ ORGANISATION : Superbiam Sanguis  
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Vitesse :  Jarod est capable de se déplacer à une vitesse plus élevée qu'à la normale pendant une durée déterminée.
Ψ HANDICAP(S) :  Cette faculté lui demande beaucoup d'énergie alors vaut mieux ne pas en abuser ou bien prévoir un très gros steack pour le dîner. Surtout que le psi peut tenir cette vitesse pendant une heure maximum.

statut
LIBRE  PRISRESERVE

feat
— paul wesley —
© tumblr




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR

Jarod est né dans une famille que l'on aurait pu croire normale si ce n'est que sa mère était une psi. Une psi qui appartenait déjà au clan des Suberbiam Sanguis et ce fut donc sans surprise qu'à l'âge de 17 ans il rejoignit ce même clan. Celle-ci ne s'est que rarement occupée de lui, le jeune homme a dû apprendre la vie sur le tas et devenir très tôt autonome. Débrouillard, il a quasiment géré toute son enfance seul. A l'époque, la présence de sa mère lui avait manqué mais aujourd'hui, les choses étaient un peu différentes. Déjà parce que sa mère était restée à Sydney, donc hors de sa portée et ensuite parce qu'au fond... Même si elle était sa mère, leur lien restait compliqué. Son père, il ne l'avait jamais connu, tout ce qu'il savait, c'était qu'il était un humain lambda qu'elle avait rencontré un soir. Rien de plus. Et au fond, ça ne l'intéressait pas de savoir qui il était. Jarod lui serait à jamais supérieur et ne voulait rien avoir à faire avec des moutons, des moutons dont il se plaisait à piquer les portefeuilles.

Mais reprenons le fil de son histoire. A dix-sept ans donc, il découvrit au lycée, lors d'une course contre la montre, son incroyable capacité. Ah on peut dire qu'il avait fait le tour de la piste tellement vite que son coach crut qu'il n'avait tout simplement pas entendu le top départ et qu'il faisait semblant d'avoir couru. Oui, les humains parvenaient toujours à trouver de drôles d'explications lorsque des choses inhabituelles se passaient sous leur nez. Qu'importe, pour lui, ce fut une sorte de révélation. Plutôt solitaire de nature, il retenta plusieurs expériences et en informa sa mère. Celle-ci fut loin d'être surprise car évidemment, comment en aurait-il pu être autrement ? Elle, une psi aussi exceptionnelle, ne pouvait qu'avoir un enfant psi. Les règles en vérité sont un peu différente mais les Superbiam Sanguis se croient toujours bien meilleurs que les autres en tout. Ravie, elle l'entraîna tout de suite dans son sillage. Les anges, les démons, ce n'était pas grand chose. Il suffisait simplement de se servir de ses dons pour son profit. Elle ? Elle manipulait les esprits pendant que son fils faisait les poches des riches clients des grands hôtels où ils s'infiltraient. Leur duo fonctionna bien un temps puis, Jarod en eut juste assez. Parce que sa mère se servait avant lui. Alors sans un mot, il la quitta. Il voulait voler de ses propres ailes. Il prit la direction de New-York où il put se perfectionner encore un peu. Là bas, il fit une rencontre qui aurait pu changer le cours de sa vie :  une autre psi. Elle essaya bien de lui expliquer des règles d'un Grand Jeu mais le jeune homme ne l'écouta pas vraiment. Pas qu'elle ne l'intéressait pas, mais son choix de vie à elle lui semblait bien compliqué. Or, lui, il ne voulait surtout pas se prendre la tête et encore moins tenter de chasser des créatures surnaturelles. Jusque là, elles lui avaient même plutôt fichu la paix alors la petite brune là, elle devait bien se planter.

De retour en Australie, il fit une deuxième rencontre : Selina. Alors elle, et il ne l'avouerait jamais, il la remarqua tout de suite. Au début il s'en voulut et se força à la mépriser : elle n'était qu'une humaine, qu'en ferait-il ?  Et puis... Cette écervelée utilisa sa capacité devant lui. Jarod ne perdit pas de temps pour la confronter et s'assurer qu'elle était bien comme lui. Vu son ignorance sur le sujet, il supposa que oui.  Et une telle capacité lui serait bien utile pour voler un peu plus d'information, des objets de plus grande valeur. Il la convainquit de prendre sa liberté avec lui et depuis ils ne se sont plus quittés. Il l'aime sincèrement même si parfois il doute de la sincérité de celle-ci à son égard. Qu'importe, ils profitent de la vie et vole chacun de leur côté tout en s'aidant mutuellement sur leurs missions. Ils se soutiennent suffisamment pour que leur couple tienne même si aucun d'eux ne rêve d'une vie de famille. Leur vie est encore trop dissolue, dangereuse, pour s'y risquer.

MAJ MARS 2014 : Jarod a de la chance. Beaucoup de chance. Sa femme adorée est partie en Inde, avec Cameron son boss pour trouver un artefact précieux. Si Jarod a dû trahir une amie, il a néanmoins eu une belle surprise (et preuve d'amour) de sa bien aimée : celle-ci lui a rapporté une pomme de l'arbre de Shiva. Jarod n'a pas attendu très longtemps pour croquer la pomme et a depuis vu ses capacités augmenter. Il est à présent capable de rivaliser avec les plus puissants, ce qui n'est pas négligeable.

Depuis deux ans maintenant que les choses se sont accélérées à Melbourne, Jarod a beaucoup évolué, preuve en est lorsque sa femme bien aimée lui a ramené une pomme d'or en provenance directe d'Inde. Mais ce n'est toutefois pas tout... Aujourd'hui, le psi est à la tête de l'organisation des Superbiam Sanguis, aidé de sa très chère femme Selina, qui se trouve être son second. Il ne fait pas forcément les choses de la même manière que Cameron, mais Jarod reste avant tout un Superbiam Sanguis, et il est pleinement conscient que l'ex-chef de l'organisation va vouloir récupérer ce qui lui appartenait. En tant qu'ancien bras-droit de Cameron, il y a de fortes chances pour que les choses dégénèrent entre les deux, surtout si Cameron s'énerve.



make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


SELINA T. GALLAGHER
psi
Ils se sont rencontrés par hasard. Jarod avait pu observer la demoiselle depuis plusieurs jours. Une voisine au début qu'il méprisa jusqu'à ce qu'elle ne se révèle être plus. Imprudente, elle utilisa sa capacité en public. Et il la repéra. A coup sûr, elle serait utile dans leur organisation. Qu'à celà ne tienne, le jeune homme l'approcha avec une certaine arrogance. Qu'importe. Ils se ressemblent et ils s'adorent même s'ils ne se l'avoueront jamais. Au fond, ils étaient seuls et ils se sont réconfortés, jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre. Mariés, leur relation ne passera pas le stade "vie de famille". Ils aiment trop leur indépendance pour s'occuper en plus d'un mioche.

CAMERON H. WILLIAMS
psi
Jarod n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et Cameron le sait très bien. C'est sûrement la raison pour laquelle Cameron a choisi d'en faire son bras droit. Disons que si Jarod a quelque chose à dire, il ne se gêne pas pour le faire. Il fait d'ailleurs remonter la plupart des doléances de ses pairs, ce qui permet à Cameron de conserver son emprise sur le groupe. De toute façon, Cameron ne met aucune barrière : il s'agit avant tout d'une organisation oeuvrant pour le profit. Leur profit. Jarod a une bonne tête pour recruter les nouveaux psis. Il a une bonne capacité pour voler des informations, chose essentielle pour permettre aux autres de réaliser des casses d'envergure, mais aussi pour permettre à l'organisation d'obtenir un certain poids auprès des autorités locales. La corruption, ça les connaît bien. Tellement bien que Jarod, avec l'aide de sa femme, a repris les rênes de l'organisation, et nul doute que Cameron espère bien récupérer ce qui est à lui maintenant qu'il est revenu. Il risque donc d'y avoir étincelles entre les deux psis.

CRYS L. WEAVER
psi
Crys. La fameuse brune qu'il a rencontré aux Etats-Unis et qui a voulu lui expliquer les règles du Grand Jeu et ce qu'il était. Malheureusement, Jarod qui la suivit quelques temps, finit par partir. Se cacher tout le temps, ça ne lui plaisait pas. Il voulait vivre une vie où il prenait ce qu'il pouvait prendre sans se poser de questions, estimant que les autres humains avaient qu'à s'en remettre à Dieu justement. Pourtant, il a gardé une certaine affection pour la jeune femme. Disons qu'elle avait été la première à lui donner le sentiment qui lui avait si longtemps manqué et nul doute qu'elle avait finalement préparé son coeur pour Selina. Oui, Crys, c'était un peu cette grande soeur qu'il n'avait jamais eu et son souvenir le hante encore parfois. Avait-elle survécu ? Etait-elle heureuse avec son mode de vie ? Il hésite parfois à repartir aux Etats-Unis pour la retrouver et lui proposer de rejoindre les Superbiam Sanguis. Son don serait tout aussi utile après tout... Et puis, avec Selina, ils formeraient un trio de choc...

LOU-ANN B. PARKER
démon
Représentante pharmaceutique, on peut dire que Lou-Ann bénéficiait d'un salaire plutôt généreux sans pour autant rouler sur l'or. Mais c'était bien assez pour que Jarod s'introduise chez elle pour lui dérober quelques bijoux cacher sous le matelas. Objets sans valeur aux yeux de Morgana, le psi a cependant subi un petit accident quand il a voulu s'enfuir. Sur le pas de la porte de la jeune femme sur lequel cette dernière se trouvait elle aussi, il a tenté de s'inventer une excuse, se prétendant être le nouvel homme de ménage de l'immeuble. Manque de bol pour lui, Morgana aurait pu le croire si seulement elle n'avait pas passé une mauvaise journée. Furieuse, elle lui arracha son sac des mains en lui déversant maladroitement son acidité. Brulé, Jarod s'enfuit sans faire d'histoire mais il compte bien revenir faire sa fouine. Rancunière, Morgana pourrait lui faire passer un sale quart d'heure si elle le revoit dans les parages.







Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Omni Potentis

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Au nom du tout Puissant »

avatar
« Au nom du tout Puissant »



- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 1007
✟ ARRIVED ON : 13/08/2012


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   Dim 19 Avr - 14:12



caleb alexander henderson

WHAT DOESN'T KILL YOU MAKES YOU STRONGER





unnatural selection
mon identité






Ψ NOM : Caleb Alexander Henderson
Ψ ÂGE : 29 ans d'apparence, 36 ans en réalité.
Ψ METIER : Informaticien de couverture - Mécanicien d'armes et autres explosifs de façon officieuse
Ψ NATIONALITE : Australienne, originaire de Melbourne.
Ψ SITUATION AMOUREUSE : Célibataire
Ψ ORGANISATION : Superbiam Sanguis
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Force accrue : Caleb a la particularité d'être aussi fort qu'un démon ou un ange. Il est en effet capable de vous envoyer voler sur plusieurs mètres rien qu'en vous poussant sans que cela ne lui demande un réel effort. Toutefois, face à un Archange, un Prince ou un Païen, sa force est tout de même inférieure, mais face à un simple démon il est capable de tenir tête, d'égal à égal. Ce pouvoir lui est bien pratique pour se sortir de situations compliquées mais également pour se faire respecter par les êtres démoniaques avec qui il traite parfois.
Ψ HANDICAP(S) : Malheureusement, une force accrue c'est bien, mais c'est aussi encombrant. A une époque, et ça lui arrive encore aujourd'hui, il ne se passait pas une journée sans qu'il n'arrache une poignée de porte, voire la porte entière, ou qu'il ne casse quelque chose. Il a même eu quelques soucis avec d'ex petites amies... Avec du temps et de l'entrainement, Caleb a réussi à maitriser cet inconvénient, et il a réussi grâce à une technique plutôt peu commune : en construisant des choses, en effectuant des tâches minutieuses. C'est ainsi qu'il s'est retrouvé dans la mécanique d'armes, car il fallait une bonne dose de concentration pour fabriquer une chose avec de si petites vis. Ca l'a forcé à se faire violence pour ne pas tout briser, et a été une très bonne thérapie pour le contrôle de sa capacité. Maintenant, ce genre d'incident n'arrive que lorsqu'il ne contrôle pas sa colère ou ses émotions fortes.


statut
LIBRE PRISRESERVE

feat
— luke evans —
© twinsparadise




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR


Si vous lui posez la question, Caleb ne vous dira jamais qu’il est né sous la mauvaise étoile. Au contraire, il essaiera de vous embobiner le plus possible en vous inventant monts et merveilles, famille attentionnée et aimante, argent à n’en plus finir et voitures de luxe. Puis lorsque vous lui demanderez comment il en est arrivé là, il vous dira tout simplement que l’argent ne faisait pas complètement son bonheur à cette époque, mais qu’aujourd’hui, oui, il l’admet, ça lui manque plutôt beaucoup.

En réalité, tout ceci n’est qu’un piètre mensonge pour ne pas vous révéler sa véritable histoire. La vérité c’est que Caleb n’a jamais eu une enfance des plus heureuses, il subissait les excès de colère de son paternel et n’a pas pu protéger sa mère de la cocaïne qui envahissait son corps et qui en a fait son linceul. Battu plus d’une fois, le garçonnet a tout fait pour se sortir de la misère mais ce genre d’évènements vous marque à jamais. Melbourne avait beau être une ville des plus agréable, cela n’empêchait pas certains de ses habitants d’être mauvais et violents. Ca, c’était une chose que le jeune Henderson avait bien appris, et aujourd’hui, il gardait encore quelques séquelles de ce passé tumultueux. Comment s’en est-il sorti ? Et bien tout commença un jour d’hiver, quand la pluie battait en trombe sur le velux de sa toute petite chambre sous les combles. Comme à son habitude, le père Henderson s’était absenté pour s’occuper de ses affaires sordides, laissant seul à la maison son fils de 13 ans en plein âge bête, celui de l’adolescence. Caleb avait toujours été plus doué que ses camarades de classe, du moins les rares fois où il avait été à l’école. Bien que l’ado soit en plein âge de contradiction, il s’était pris à bras le corps pour étudier et rattraper le retard accumulé. Chose qu’il réussit par lui-même. Malheureusement, il n’avait pas prévu que cet hiver-là serait plus rude que les autres, et surtout, qu’il changerait sa vie à jamais. La pluie battait fort, donc, sur le velux de l’adolescent, ce dernier lisait une vieille BD pour la énième fois sur son lit et ne semblait pas enclin à prêter attention au reste. C’est alors que la porte d’entrée s’ouvrit avec fracas et qu’il entendit le paternel monter les marches de tout son poids (il avait une façon bien à lui de monter les marches). En reconnaissant ce bruit, Caleb eut un premier réflexe : se cacher, mais il n’y parvint pas, comme à chaque fois et la silhouette masculine apparut dans la chambranle de la porte, une batte de baseball à la main. Cette fois il n’y réchapperait pas.

« Je t’avais pourtant dit de te taire. ». Oh, Caleb savait pertinemment de quoi il parlait, un jour il avait eu la naïveté de se confier à l’assistante sociale de l’école et celle-ci avait tout fait pour qu’ils subissent un contrôle judiciaire, en vain. Mais ça c’était passé il y avait de ça des années, sauf que très récemment, il avait remis le couvert, et le père Henderson n’aimait pas ça du tout, et il venait clairement de l’apprendre par une de ses sources. En voyant la batte être levée en l’air, prête à s’abattre sur lui, l’ado se mit à paniquer intérieurement, mais n’en montra rien face à ce père qui n’en était pas un. Contre toute attente, il fut pris de colère et arrêta la batte en plein vol. Il était maigrichon et ne pouvait rivaliser avec la silhouette musclée de son géniteur. Par miracle, ce jour-là, il en fut capable. Il arrêta la batte en vol et poussa son père si fort que celui-ci traversa la porte en bois qui avait été refermée à clé. Surpris, ne comprenant pas d’où venait cette force, Caleb resta interdit et immobile jusqu’à ce que son père ne se relève et lui assène un crochet du droit. La douleur fut si vive que des larmes apparurent au bord des yeux du tout jeune psionique. La colère se remit à monter et il poussa plus fort encore ce père, cette fois, il dégringola les escaliers et se brisa la nuque au passage, tombant inerte au bas de ces derniers.

Sur le moment, Caleb reprenait son souffle et ne comprenait pas ce qui venait de se passer, mais lorsqu’il ouvrit les yeux et vit le corps inanimé de son géniteur, il fut partagé entre soulagement et terreur.

Afin de pouvoir survivre, Caleb alla de lui-même se présenter aux services sociaux dans le but d’être placé dans une famille d’accueil. Bien qu’il fut toujours plus ou moins secret et mystérieux, le reste de son enfance se passa sans encombre. Il ignorait tout de ce que signifiait ses pouvoirs, et il vécut de cette façon jusqu’à l’âge de ses 23 ans, où il fit la rencontre d’un groupe de jeunes gens, comme lui. Une petite troupe de truands qui arrivaient à tirer profits de leurs capacités un peu spéciales. C’est ainsi que le jeune psi toucha du doigt les prémices de l’organisation Superbiam Sanguis, car cette dernière n’existait pas encore à l’époque. Caleb eut ainsi une petite période courte de délinquance avant de finalement tomber amoureux d’une étudiante ordinaire. Cette jeune femme le stabilisa et calma ses peines intérieures. Pendant 7 années, il trouva la paix et ne quitta pas cet ange à la chevelure rousse. Malheureusement, la vie jouait parfois de drôles de tour, et alors qu’ils espéraient emménager dans une maison, Caleb travaillant comme informaticien, la rouquine décida tout simplement de tout plaquer pour partir en Europe. Elle avait des ambitions qui comptaient plus que son amour pour lui. De cette rupture, Caleb ne s’en remit jamais vraiment, alors il enchaina les coups d’un soir et se fit beaucoup plus égoïste qu’il ne l’était réellement auparavant. Sa capacité, il réussit à la maitriser grâce à la mécanique, et si ses petites fraudes étaient du passé, elles revinrent rapidement au galop face à de tels jouets. Il développa son propre business d’armes à feu et autres explosifs, plutôt armes qu’explosifs, ces derniers étant souvent imprévisibles. Lorsque les Venatores et les êtres surnaturels arrivèrent à Melbourne, Caleb n’était encore qu’un seorsum, neutre, ne se ralliant à aucune cause, et surtout, ignorant tout de ses origines psioniques. Il n’y connaissait rien du tout.

Ce fût en rencontrant le leader des Venatores qu’il apprit beaucoup plus de choses sur sa nature, et il fut d’ailleurs surpris. En réalité, il rejeta tout en bloc et envoya « chier » le leader de cette organisation. Il ne voyait pas pourquoi il userait de ses capacités à bonne escient quand la vie lui avait tout simplement envoyé une mauvaise étoile. Réaction très égoïste, oui, mais il y avait en ce leader quelque chose que Caleb ne supportait pas. Sûrement parce qu’il lui renvoyait l’image de ce qu’il aurait aimé être s’il avait eu une vie des plus normales. Ou plutôt, peut-être qu’il lui rappelait cet homme qu’il avait perdu lorsque sa rousse l’avait quitté. Pendant 7 ans, Caleb avait été un homme normal après tout, aimant et plein de bonne volonté… Mais aujourd’hui… Ce n’était plus le cas. Par esprit de contradiction, Caleb a rejoint très récemment les Superbiam Sanguis, peu de temps avant la grande bataille qui a ravagé Melbourne. Il ne regrette pas son choix et se montre être un bricoleur hors pair, mystérieux, secret, dangereux, mais hors pair.




make you, your own ennemies

MES AMIS, MES AMOURS, MES EMMERDES.


COOPER L. RIVERSON
psi
Ils se sont rencontrés il y a tout juste un an maintenant, alors que Caleb pénétrait dans le bar 18o6 pour boire un verre. Ils s'étaient tous deux retrouvés par hasard au bar et sans réellement se rappeler comment, ils en étaient venus à parler de choses sérieuses. Caleb ignore encore comment Cooper avait réussi à savoir qu'il était un psi, mais les choses qu'il a appris sur ses origines ce soir-là ne lui plurent guère, et les grammes d'alcool dans le sang se faisant, la soirée s'était mal terminée entre les deux hommes dehors. Depuis, l'image "parfaite" que lui renvoie le leader des Venatores le répugne, en réalité, il aimerait être aussi courageux que cet homme, mais il ne se sent pas prêt à l'accepter. Il est têtu et borné, et surtout il est devenu égoïste à cause des aléas de la vie. De son côté, Cooper n'a jamais forcé Caleb à faire quoi que ce soit, et il ne lui en veut même pas de sa réaction, il regrette juste que l'homme choisisse un chemin plus sombre qu'il ne devrait l'être.

HARVEY M. HENNING
païen
Alors que Freyr arpentait tout juste les rues de Melbourne, Caleb fût le premier à lui chercher des noises lorsqu'il envoya malencontreusement de la boue sur le parterre de fleurs qu'il venait tout juste de réarranger. En bon paysagiste qu'il était, et en amant des fleurs, le dieu n'apprécia pas du tout cette moquerie et il réagit en conséquence, en essayant d'être le plus pacifiste possible (il ne fallait pas griller sa couverture à l'époque). Le psi, peu enclin à reconnaître un tord s'en était allé comme si de rien était. Ce n'est que lors de la grande bataille qui a ravagé Melbourne qu'ils se sont à nouveau fait face, et le païen n'a pas hésité à taper sur le psi. On peut donc dire qu'il se joue une sorte de "guerre" entre les deux depuis lors.

KIERAN A. CLIFFORD
démon
Kieran est un démon qui évite au maximum les sorties dans le monde extérieur, sauf que voilà, avec les derniers évènements, Dagon a bien été obligé de sortir de sa morgue et ce qu'il a trouvé ne lui a pas plu du tout, si ce n'est ce psi à la force inégalable. Oh, non, Kieran est très loin d'être gay, ce n'est pas cet aspect-là du psi qui l'intéresse, mais plutôt son business et ses capacités de Superbiam Sanguis. Kieran cherche des alliés potentiels, car comprenez bien... Les armes, ça tue les gens, ça fait donc plus de morts, et donc plus d'âmes à manipuler et à offrir à son Prince... Tout est une question de tactique. Ne reste plus qu'à aller vérifier que le poisson cherche à mordre après l'hameçon, autrement dit, vérifier que Caleb est enclin à donner un peu d'aide au démon.

ZACK B. TAYLOR
païen
Cernunnos est un chasseur. Et s'il préfère rester dans les bois, il a eu vent de l'existence de chasseurs. Des chasseurs qui s'en prenaient aux anges et aux démons. Et ça tombe bien, il a justement besoin de chasseurs. Ils sont les principaux fidèles qu'il recherche. Alors, il est entré dans la ville, s'est fondu dans la masse, jusqu'à en repérer un, du moins il croyait que c'en était un : Caleb. Il l'a traqué des jours et des nuits avant de le coincer dans une sombre ruelle de Melbourne. Le dieu lui dévoila sa nature, estimant qu'il n'avait pas à mentir. Malheureusement pour Cernunnos il misa sur le mauvais cheval, et c'est en faisant face au Superbiam Sanguis froid et méfiant qu'il comprit son erreur. Il venait de révéler son existence à un psi qui profitait de toutes les informations qu'il pouvait obtenir. C'en suivi une discussion qui ne servit à rien, ou plutôt, c'est en voyant l'étrange intérêt du psi pour sa nature que le Païen comprit qu'il faudrait l'éviter à l'avenir. Caleb, de son côté, avait vu en cette rencontre l'oeuvre de la providence, c'est d'ailleurs lui qui su avant les autres que des choses étranges se passaient dans Melbourne, il y a de ça 2 ans. Aujourd'hui, Caleb souhaite retrouver Cernunnos pour espérer faire du business en lui vendant des armes de point. Il aime faire cavalier seul.




Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com


Contenu sponsorisé

" SUPERNATURAL ID CARD "





- - M Y - F A T E - -
- - P R O F I L - -


MessageSujet: Re: PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »   

Revenir en haut Aller en bas
 

PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» PSIS Ψ « là ! Ce vil serpent me nargue »
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGNA VERITAS :: 
— ALL HELL BREAKS LOOSE —
 :: 
you clearly need a face
 :: 
Postes Vacants
-
ILS SONT ATTENDUS


TRISTAN A. TURNER -
Misha Collins / ANGE DE LA PURIFICATION

AVA M. TAYLOR -
Kristen Dunst / ILLUMINATI

WILLIAM D. FINNIGAN -
Chris Hemsworth / PRINCE DEMON DE LA GUERRE

JACKSON E. WALKER -
Ian Somerhalder / ARCHANGE DE LA PURIFICATION

MEGGAN A. CORNAK -
Evan Rachel Wood / MORRIGANNE - DIEU PAÏEN

SHAYNE P. CARTER -
Jared Padalecki / PSI VENATORES