AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ALARIC ♦ Démon des Médias - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Crys L. Weaver

" SUPERNATURAL ID CARD "
« Dites... Je peux bouffer le serpent ? »  Ψ PSIS× ADMIN ×

avatar
« Dites... Je peux bouffer
le serpent ? »
Ψ PSIS

× ADMIN ×



- - M Y - F A T E - -
My Fate
A savoir

:
Capacités
surnaturelles

:
mes ambitions

:
- - P R O F I L - - ✟ MESSAGES : 5731
✟ I'M : 29
✟ ARRIVED ON : 17/08/2012
✟ LOCALISATION : Melbourne



MessageSujet: ALARIC ♦ Démon des Médias - LIBRE   Mar 27 Nov - 21:57



Mark Andy Bell

Sometimes, you realize your mistakes and it's too late to make up for it





unnatural selection
mon identité surnaturelle et humaine






Ψ NOM DEMONIAQUE/ANGELIQUE :  Alaric
Ψ RANG : Démon
Ψ SPHERE DE POUVOIR :  Média
Ψ POUVOIR SURNATUREL : Déficit sensoriel visuel : Le pouvoir de fermer les fonctions sensorielles de la vue des individus aux alentours pour 48h. Autrement dit, il peut rendre aveugles les humains situés dans la même pièce que lui au moment où il l'utilise et ce pour 48h. C'est plutôt un pouvoir sympathique pour gêner la communication avec les autres...

Ψ HANDICAP(S) : Il ne l'assumera probablement pas totalement mais sa fille est sans nul doute sa faiblesse. Tout comme ses sentiments amoureux pour sa défunte femme qu'il n'a jamais pu retrouver (et pour cause, la pauvre est décédée et il n'en a jamais rien su).


Ψ NOM DE L'HÔTE : Mark Andy BELL
Ψ ÂGE : 37 ans
Ψ METIER : Directeur d'une boîte de nuit / Indic
Ψ LA POSSESSION :  Divorcé, Mark vivait sa vie au jour le jour. Grand fêtard, il trompait allègrement sa femme et trempait parfois dans des affaires pas vraiment nettes. Par exemple, beaucoup de drogue circulait dans son établissement, mais il fermait les yeux : après tout, les dealers dépensaient beaucoup chez lui. Et forcément, la police s'intéressa à lui alors pour ne pas avoir d'emmerdes, il leur indiquait de temps en temps des tuyaux. Ce qui ne plût pas à un petit caïd. Mark rentrait chez lui quand il se fit abattre. La voiture noire s'éloigna en accélérant alors que le cadavre tombait sur le trottoir, dans une rue déserte. Cet homme serait un bon hôte pour Joe Weaver, tout jeune démon. Il devait faire ses preuves et mieux valait le confronter à la réalité humaine.


statut
LIBRE PRISRESERVE

feat
— Richard Armitage —
© Tumblr




everything ends here.

LA TERRE NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR


N'avez vous jamais souhaité ne pas avoir fait certaines erreurs ? Joe Weaver se surprenait à le penser régulièrement depuis qu'il s'était incarné dans le corps d'un autre homme. Une expérience toute nouvelle pour lui, puisqu'il n'était mort qu'il y avait à peine dix ans. L'alcool avait eu sa peau. Oui, ça c'était sûrement une erreur. Une leçon de plus mais certainement pas la plus importante. Et le pire, c'était qu'il était sûrement trop tard pour réparer et changer les choses. Pourtant, dans sa mort, Joe y croyait. Il n'avait plus que ça à se raccrocher, son ultime chance pour sortir de ce lieu sordide qu'était Dis. Mais revenons au début de son histoire...

Every new day is another chance to change your life.

Joe Weaver était un psi. Un seorsum qui n'acceptait pas sa nature et certainement pas son pouvoir particulier et ce depuis son plus jeune âge. Si certains se pensaient super héros, lui s'était tout de suite vu comme un monstre, une chose anormale. Ses parents étaient humains, difficiles donc de comprendre ce qui lui arrivait. Tout ce qu'il sut c'est qu'un jour, il avait rendu sa propre mère aveugle. Certes, que deux jours. Et parce qu'à ce moment là, il lui avait hurlé à la figure qu'elle était complètement aveugle face à l'adultère que commettait son père. Oh, ça marcha bien. La pauvre femme perdit mystérieusement la vue pendant 48h. Horrifié, il vit l'expérience se répéter et comprit que ça venait de lui. Particulièrement lorsqu'il pensait les autres complètement aveugles à la réalité. Ce don, il n'a appris à l'utiliser vraiment qu'en enfer. Aujourd'hui, il peut décider quand affliger les effets à un ennemi mais à l'époque... C'était une malédiction.


You are my favorite mistake.

Crys. Sa fille. Il aurait dû l'aimer et pourtant elle représentait tout ce qu'il n'avait pu accepter. Et la croiser aujourd'hui vivre une vie aussi épanouie... Cette vie qu'il aurait pu avoir si seulement il avait accepté sa fille...
Joe avait rencontré sa femme alors qu'il était encore jeune. D'ailleurs, elle était étudiante et tentait d'obtenir un bon diplôme mais voilà, ils tombèrent amoureux. A cette époque tout allait très vite. Ils voulurent se marier et leurs familles respectives ne furent pas d'accord alors ils s'enfuirent ensemble. Encore jeunes, elle dut arrêter ses études et ils vécurent de petits jobs. La vie n'était pas facile mais leurs efforts payèrent et ils purent s'offrir une petite maison. Ce fut à cette même époque que son épouse lui annonça être enceinte. La nouvelle avait transcendé Joe. Il allait être père, la vie parfaite dont il rêvait serait bientôt là... Plongé dans ses pensées, il s'aperçut néanmoins que sa femme semblait toujours contrariée. Etrange. Penchant la tête sur le côté, il lui demanda la raison de ce sentiment. Et la vérité éclata. Sans le savoir, il avait épousé une de ces choses. Une Psi. Une Psi qui connaissait apparemment l'histoire. Elle commença à tout déballer, l'histoire d'un gène qui se transmettait, donnant à certains humains une capacité spéciale. Bouche bée, il comprit que si tous les deux étaient la même chose alors... Il y avait un risque pour que cet enfant hérite de cette bizzarerie qu'il ne comprenait pas. Un risque ? Non. Il se forgea l'idée que ce fils ou cette fille serait obligatoirement un Psi également. Le choc fut terrible. Il traita sa femme de monstre, cet enfant d'infamie et de ce jour, il n'adressa plus la parole à son épouse (excepté pour les choses de la vie courante). Il ne vint plus dormir dans le lit conjugal, passant son temps sur son fauteuil dans le salon et peu à peu, alors que son rêve de vie normale était brisé, il plongea dans l'alcool.  Son quotidien ne se résuma plus qu'à bosser, rentrer à la maison et enchaîner les verres devant une émission TV. Sa femme ne lui reprocha jamais rien de son comportement. Un mur de silence s'érigea entre eux. Il s'estimait déjà bien gentil de l'autoriser à vivre sous son toit, à la nourrir elle et le monstre qui grandissait dans son ventre. C'était une marque de générosité, n'est-ce pas ? En réalité, il ne voulait surtout pas que l'on sache la vérité, que quelqu'un ne découvre tout. Alors il sauvait les apparences, restant évasif avec ses collègues et voisins.
Et elle vint au monde. Une fille. Dans le fond, il fut soulagé. Une fille ne tiendrait pas de lui, elle serait aussi moins forte et par conséquent... Moins dangereuse. Grave erreur que de penser ça car sa descendance avait hérité de son obstination. Joe la voyait encore venir se planter devant la TV lorsqu'il rentrait du travail pour attirer son attention. Au mieux, il l'écartait du pied, au pire, il lui demandait de dégager. Il ne comprit jamais ce comportement. A force de la rejeter, elle aurait dû comprendre le message n'est-ce pas ? Eh bien non, Crys revenait toujours à la charge, pire, elle allait jusqu'à le provoquer. Les ans passèrent... Et la descente aux enfers commença.
Un jour, il perdit patience. Joe ne se souvient même plus de la raison, son esprit était bien trop embrumé mais il éructa à sa femme et à sa fille de partir. Sa femme crut que comme souvent, ce n'était que des cris mais non. Ce jour là, il lui lança le journal à la figure. Un geste de violence qu'il n'avait jamais eu. Fou de rage, elle fut suffisamment effrayée pour prendre ses affaires. Il les mit à la porte et ne les revit plus. Oh, il avait bien pensé qu'il faudrait les retrouver et puis... A quoi bon ? Jusqu'au jour où il mourut, seul, d'une cirrhose. Imaginez un peu son étonnement en se retrouvant au purgatoire...


Forgiveness means letting go of the past.

Errant un moment, des démons et des anges évaluèrent son âme. L'enfer. On le vouait à aller dans les flammes. Pour ça ? Il n'avait tué personne, fait de mal à per... La liste des charges s'allongeaient. Abandon d'enfant, refus de l'amour paternel, maltraitance conjugale... Homicide. Vraiment? Oui. Il l'ignore encore mais sa femme est morte de chagrin. Il voulut objecter mais on le demandait pas son avis. Et puis, on ajouta également que sa fille souffrait toujours par sa faute. Le jugement était rendu et il fut donc envoyé à Dis.
Les premiers temps furent difficiles. Lui qui avait toujours haït le surnaturel, il était plongé en plein dedans. On lui fit suivre un séminaire où il comprit très vite qu'on le destinait à devenir un démon. Un démon ? Quelle horreur! Pourquoi n'aurait-il pas le droit d'aller au Paradis ? Il n'avait pas voulu cette mort ! Qu'aurait-il pu offrir de mieux ? Qui avait-il tué ? Et comment Crys pouvait lui en vouloir, elle qui avait toujours rêvé d'un meilleur père?
Là... Il eut vent d'une rumeur : il était possible de rejoindre l'autre côté. Il suffirait qu'il soit pardonné. Ne pouvant parler à sa défunte femme dont l'âme reposait en paix, il ne restait que Crys, sur Terre. Une part de lui, encore "humaine" sans doute, culpabilise : il a fichu en l'air sa vie, il a tout foiré. Il avait fallu qu'il devienne un démon pour comprendre le mal qu'il avait fait. Mais à présent, il est perdu entre sa nature démoniaque qui le pousse dans les histoires de complot, la négociation, la récolte d'informations, à ramener d'autres âmes en enfer et cette envie de se racheter.


The past cannot be changed. The future is yet in your power.

Aujourd'hui, Joe est décidé à retrouver sa fille.  Pour réussir, il doit rentrer dans sa vie, reprendre son rôle de père. Car jusqu'à ce jour béni où il pourrait changer de côté et pioncer tranquillement pour l'éternité, il n'aurait plus à s'occuper des anges, démons et autres créatures. S'il ne pouvait changer le passé, il pouvait encore construire un nouvel avenir.

cause we are...

NOTRE LIEN

CRYS L. WEAVER - Psi : Crys est la fille de Joe. Donc du démon. Celui-ci est bien conscient des erreurs qu'il a faite, en n'assumant ni son rôle de père, ni son rôle de mari. Aux yeux de Crys, il représentait une autorité injuste qu'elle a combattu et combat encore chez tous les hommes aujourd'hui. Alors, lorsqu'il l'a un jour vu, son coeur s'est serré. Oui, il lui aura fallu devenir un démon pour s'apercevoir tout ce qu'il avait raté et manqué. Depuis, il cherche à se rapprocher d'elle mais ses intentions sont-elles aussi nobles ? Il navigue en eaux troubles, perdu entre son devoir démoniaque imposé par sa hiérarchie, ses sentiments d'humanité et ses propres intérêts... Et il doit surtout faire face à la colère et la rancoeur inégalable de sa fille.

COOPER L. RIVERSON - Psi : Crys a quasiment tout dit de son père à son fiancé alors inutile de dire que les à-priori sont plutôt négatifs... Et que le psi est du genre très protecteur qui mettra sûrement des bâtons dans les roues du démon pour se rapprocher de sa progéniture. Ces deux là ne s'apprécieront certainement pas et clairement, pour atteindre Cooper, il faudra se servir de Crys. Une chose dont Cooper est parfaitement conscient et refuse tout bonnement. Il serait sûrement capable d'exorciser le démon dans le dos de sa fiancé pour la protéger alors mieux vaut s'en méfier.

WARREN A. OSBORN - Princes démons : Ce n'est nul autre que le boss d'Al. Un boss qui bien sûr connaît bien son histoire, c'est même pour cela qu'il a demandé à avoir son âme. Car quoi de mieux que ce lien père/fille pour entrer dans l'entourage de ces Venatores ? Il est du genre plutôt exigeant et attend du résultat alors il n'hésite pas à mettre la pression au démon pour qu'il lui ramène des informations, en particulier sur le chef, Cooper. Et bien sûr... Il y a toujours la fille d'Al qui tente de faire changer de camp sa fille... L'idée ne va sûrement pas lui plaire alors Al' n'a pas intérêt à se planter...


some things...

QUE TU DOIS SAVOIR

Déjà je remercie beaucoup la personne qui sera intéressée par ce personnage qui est bien évidemment très important pour moi! :potté:De plus, j'ai déjà réussi à négocier plusieurs liens intéressants donc si vous voulez un personnage avec un entourage et une histoire riche, je pense que celui-ci est fait pour vous !  

L'avatar peut être négociable même si je pense que celui-là colle plutôt bien à la personnalité du personnage. Si vous n'aimez pas les noms, ils peuvent être également changés à la condition qu'ils me plaisent et surtout qu'ils collent bien au personnage. ;)Bref, si vous craquez, vous ferez une heureuse (et je pense des heureux quand même )   





Revenir en haut Aller en bas
 

ALARIC ♦ Démon des Médias - LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Orks d'Alaric - surtout du Goff
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGNA VERITAS :: 
— ALL HELL BREAKS LOOSE —
 :: 
you clearly need a face
 :: 
Scenarios
-
ILS SONT ATTENDUS


TRISTAN A. TURNER -
Misha Collins / ANGE DE LA PURIFICATION

AVA M. TAYLOR -
Kristen Dunst / ILLUMINATI

WILLIAM D. FINNIGAN -
Chris Hemsworth / PRINCE DEMON DE LA GUERRE

JACKSON E. WALKER -
Ian Somerhalder / ARCHANGE DE LA PURIFICATION

MEGGAN A. CORNAK -
Evan Rachel Wood / MORRIGANNE - DIEU PAÏEN

SHAYNE P. CARTER -
Jared Padalecki / PSI VENATORES